Accueil > actualités reportages > La vie des hotels > Mob Hôtel révolutionne le monde de l’hôtellerie

Mob Hôtel révolutionne le monde de l’hôtellerie

Le 1er Mob Hôtel, un motel urbain ouvre à Paris de l’autre côté du périphérique. Cyril Aouizerate, ex-propriétaire des hôtels Mama Shelter est l’heureux fondateur des Mob Hôtels, un nouveau concept hôtelier qui se présente avant tout, comme un lieu de vie, de rencontre et de proximité, où le voyageur va à la fois habiter l’hôtel et tisser des liens avec les habitants du quartier.

En s’installant Porte de saint Ouen dans le quartier des Puces, Cyril Aouizerate entend créer l’évènement dans un quartier en pleine mutation. Cet entrepreneur visionnaire veut créer du dynamisme et changer les codes de l’hôtellerie. Conçu par les architectes Kristian Gavoille et Valérie Garcia, l’hôtel (des anciens bâtiments de bureaux) ressemble à un bâtiment industriel avec une façade principale de couleur brique et des fenêtres à l’ossature métallique. Un bâtiment en harmonie avec son environnement, réaménagé avec l’utilisation de matériaux bruts et lourds.

JPEG - 39.6 ko
Photo Paul Bowyer

L’hôtel dispose d’une centaine de chambres appelées "éco-rooms" aux couleurs très chaleureuses : ocre, bleu turquoise, rose pastel avec une literie digne d’un palace, une douche à l’italienne dans la salle de bain ouverte et un coin bureau. Le Mob Hôtel propose aussi deux terrasses jardins à la façade en pin étuvé : une aire de méditation avec une maison japonaise, et des jardins cultivés où des arbustes côtoient des bacs potagers. On peut même apercevoir le Sacré Cœur au loin ! Le côté paysager est fondamental pour son propriétaire qui revendique la place de la nature dans l’urbain ! Dans les jardins partagés, 10 parcelles potagères sont dédiées aux riverains toujours dans un esprit participatif.

Car au Mob Hôtel, une nouvelle forme d’hospitalité prend vie. Ici le voyageur va s’approprier la chambre : pas d’écran de télévision, il est connecté ! Le wifi fonctionne dans tout l’hôtel et des Ipad Pro sont à sa disposition à la réception avec une banque de 30 films par jour et des play-lists de musique, ainsi qu’une librairie. Le client pourra aussi découvrir tout un espace de coworking ouvert à tous.

JPEG - 58.8 ko
Photo Paul Bowyer

Le restaurant-bar en bois et zinc est d’inspiration végan et locavore : pizzas et pain sont fabriqués sur place avec une farine entièrement naturelle. Un petit dé jeuner bio y est servi : uniquement pain, beurre et confiture : exit les viennoiseries !

Un parti pris bio et locavore

Pour soutenir la filière bio : le Mob Hotel va travailler avec 67 coopératives agricoles : acheter local et consommer Bio, tel est le credo de ce green entrepreneur qui veut faire pousser ses propres salades sur son toit terrasse. Des food trucks stationneront aussi dans la cour de l’hôtel les week-ends pour faire découvrir aux voyageurs d’autres saveurs, d’autres cultures. Un home-cinéma va aussi voir le jour sur le mur de la cour intérieure. Bref du zen, du collaboratif, du solidaire, du bio, de l‘authentique ! Un nouveau positionnement entre Airbnb et les hôtels, qui a de quoi séduire. Un lieu qui regorge de surprises comme ces petites poupées russes, symboles de l’établissement que l’on retrouve au-dessus des lits dans les chambres. Une centaine de chambres à partir de 89€, dont certaines déjà réservées via le site de l’hôtel http://www.mobhotel.com par une clientèle américaine.

D’autres Mob hôtels verront le jour à Lyon Confluence en mai 2017, ainsi qu’à Washington en 2018 et Los Angeles en 2019.



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales