Voir le Menu
Accueil > actualités reportages > Initiatives > Nations unies : 2022 sera l’Année internationale de la pêche et de (...)

Nations unies : 2022 sera l’Année internationale de la pêche et de l’aquaculture artisanales

Comme il est temps de retisser les liens entre pêcheurs et communautés locales, l’ONU a déclaré 2022 l’Année internationale de la pêche et de l’aquaculture artisanales (IYAFA 2022), via des actions de sensibilisation menées par la FAO, en collaboration avec d’autres agences de l’ONU.

Cette année entend attirer l’attention du monde entier sur le rôle que jouent les petits pêcheurs, les aquaculteurs et les ouvriers du secteur de la pêche dans la sécurité alimentaire et la nutrition, l’éradication de la pauvreté et l’utilisation durable des ressources naturelles, renforçant ainsi la compréhension et l’action mondiales pour les soutenir. « Nos communautés côtières et de l’intérieur des terres vivent une situation critique. Les écosystèmes changent plus vite que jamais dans l’histoire de l’humanité, les politiques de privatisation des ressources se multiplient et le public est totalement déconnecté des produits de la mer et des pêcheurs, » commente Paula Barbeito, coordinatrice de la campagne Slow Fish, qui a intégré le comité de pilotage de l’IYAFA grâce aux activités de Slow Food sur cette thématique. « Par sa campagne Slow Fish, Slow Food œuvre à retisser les liens entre les communautés de la pêche, les cuisiniers et cuisinières, et le public, afin de permettre aux communautés locales d’identifier leurs défis communs et de développer des solutions efficaces. L’IYAFA est l’occasion d’attirer l’attention sur ces problématiques et d’aider le secteur de la pêche à repenser nos communautés (côtières et de l’intérieur des terres), en concrétisant notre vision d’un système alimentaire sain, à même de rendre disponibles des produits de la mer locaux et durables, à un prix raisonnable, et de soutenir les communautés locales de pêcheurs. » Le comité de pilotage international (ISC) offre conseils et assistance au développement et à la mise en œuvre du plan d’action de l’IYAFA 2022, notamment par la mise en place de comités régionaux, ainsi que par la mobilisation de soutiens politiques et financiers.

JPEG - 214.4 ko
Photo FAO

L’IYAFA 2022 offre l’occasion de prouver l’importance de la pêche et de l’aquaculture artisanales pour nos systèmes alimentaires, nos moyens d’existence, nos cultures et pour l’environnement. Les pêcheurs artisanaux, aquaculteurs et ouvriers de la pêche sont les mieux placés pour promouvoir des changements concernant la filière et la manière dont le poisson et les produits de la mer sont produits, transformés et distribués, avec des répercussions positives sur tout le système alimentaire.

Les chiffres du secteur de la pêche sont impressionnants : 40 millions d’individus sont directement employés dans la pêche de capture à l’échelle mondiale (FAO, 2018). Ce nombre passe à 120 millions si l’on considère aussi les emplois indirects (Banque mondiale, 2012). Sur ce total, 90 % sont des pêcheurs et travailleurs artisanaux, et quasiment 50 % sont des femmes (Banque mondiale, 2012).

Quant à l’aquaculture, elle emploie directement 20 millions d’individus à l’échelle mondiale (FAO, 2018), et ce chiffre passe à 50 millions en englobant aussi les travailleurs indirects (FAO et WorldFish 2016). Environ 80 % de la production aquacole mondiale provient des pays en développement (FAO et WorldFish 2016).

JPEG - 298.2 ko
Photo FAO

L’IYAFA 2022 vise à sensibiliser sur le rôle de la pêche et de l’aquaculture artisanales, à renforcer le dialogue science-politique, à permettre aux parties prenantes d’agir, à bâtir de nouveaux partenariats et à renforcer les partenariats existants. L’IYAFA 2022 peut également servir de tremplin à la mise en œuvre du Code de conduite pour une pêche responsable et des documents qui lui sont liés, comme les Directives volontaires visant à assurer la durabilité de la pêche artisanale dans le contexte de la sécurité alimentaire et de l’éradication de la pauvreté. Elle peut également favoriser la mise en œuvre d’actions concrètes pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD), car il ne reste qu’une décennie d’action pour tenter de respecter l’Agenda 2030. Elle s’inscrit également au sein de la Décennie des Nations unies pour l’agriculture familiale : les deux célébrations se renforceront respectivement en offrant une meilleure visibilité aux pêcheurs, aquaculteurs et ouvriers du secteur de la pêche.



Hotels Econews- 4, rue des Tennerolles, 92210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales