Accueil > Eau, air, énergie, déchets > Généralités > Nespresso va donner un coup de pousse pour recycler ses dosettes

Nespresso va donner un coup de pousse pour recycler ses dosettes

Grâce au lancement par Eco-Embalage d’un plan pour intensifier le tri, Nespresso va aider les villes recyclant le "petit aluminium" afin de réduire l’impact de ses capsules usagées sur l’environnement.

Malgré le succès de ce concept, quelques critiques accompagnent la marque Nespresso. Le fait qu’une machine Nespresso ne pouvait fonctionner qu’avec des capsules Nespresso en est une, sans parler de leur impact écologique. En effet, que faire de ces millions de capsules en aluminium pour lesquelles aucune filière de recyclage spécifique n’a été pensée ?

La filiale du groupe Nestlé a pris en compte ces critiques et a décidé de se ranger du côté des recycleurs, de ceux qui cherchent à éviter que leur activité n’ait un impact néfaste sur l’environnement. Malgré un appel du pied à ses clients pour rapporter en boutique les capsules vides, le taux de récupération pour les magasins français n’a jamais excédé les 20%.

Une aide financière apportée

Alors que l’association des maires de France et l’éco-organisme Eco-Emballages ont lancé leur "Projet métal" avec les acteurs du secteur du recyclage (des opérateurs en passant par les collectivités), Nespresso France est venu apporter lui aussi une aide financière aux collectivités qui décident de s’attaquer au "petit aluminium". Pour chaque tonne collectée, ce sont 300 euros que versera Nespresso aux acteurs du territoire. Nespresso s’est même rapproché d’Eco-Emballages il y acinq ans et mène depuis cette époque des tests sur quatre sites pilotes. La conclusion de cette phase de tests, c’est qu’une unité de recyclage deviendrait rentable à partir de 60 tonnes d’aluminium récupérées par an. Avec une capsule dont le poids n’excède pas les 2 grammes, ça fait tout de même quelques dizaines de millions de capsules à collecter, un objectif difficile à atteindre si les populations concernées n’y mettent pas du leur.

L’enjeu est de taille puisque l’aluminium est, avec l’acier, un métal 100% recyclable, et ce à l’infini. Or, aujourd’hui en France, seul 32% de l’aluminium jeté à la poubelle est recyclé, deux fois moins que le taux moyen de recyclage des emballages ménagers (67 %), ce qui oblige à puiser dans les ressources naturelles d’aluminium pour continuer d’alimenter un marché qui pourrait devenir un exemple de l’économie circulaire.

Une mobilisation demandée

Eco-Emballages apportera aux villes volontaires une aide équivalente de celle apportée à l’aluminium rigide (canettes, aérosols, boîtes de conserve). Mais, sous réserve qu’elles mobilisent leur population à trier tout leur "petit aluminium". C’est-à-dire pas seulement les capsules de Nespresso, dont les subventions s’ajouteront à celles de l’éco-organisme.



Emplois hôteliers

SortirDuPetrole.com

Hotels Econews- 4, rue des Tennerolles, 92210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales