Accueil > Eau, air, énergie, déchets > Généralités > New York va bannir définitivement les emballages en polystyrène à usage (...)

New York va bannir définitivement les emballages en polystyrène à usage unique

Le maire de New york a annoncé qu’à compter du 1er Juillet 2015 les établissements de services alimentaires, les magasins et les entreprises ne devront plus utiliser les emballages à usage unique en polystyrène expansé dans la ville de New York.

Après consultation avec les entreprises, les fournisseurs et d’autres intervenants, le ministère de la Santé et de l’Hygiène(DSNY) a indiqué que le polystyrène expansé (PSE) qui ne peut être recyclé, a conduit à son interdiction. À partir de la date de l’interdiction, les fabricants et les magasins ne pourront plus vendre ou offrir tasses, assiettes, plateaux, ou boîtes en PSE dans la ville. 
"Ces produits nuisent réellement à l’environnement et n’ont plus leur place à New York", a déclaré le maire Bill de Blasio. "Nous allons proposer de meilleures options, de meilleures alternatives, en espérant que notre exemple sera suivi à travers le pays. En supprimant près de 30 000 tonnes de déchets de polystyrène expansé de nos décharges, New York franchit une étape importante pour atteindre son objectif de cité plus verte."

Un mieux pour l’environnement

"Bien que la plupart des déchets que nous produisons peuvent être recyclés ou réutilisés, la mousse de polystyrène n’en fait pas partie. Le retrait du polystyrène de notre flux de déchets va dans le sens d’une ville plus écologique et va permettre aux riverains proches des décharges de vivre mieux. New York est la plus grande ville des États Unis à interdire la mousse PSE, et nous espérons que cela va inspirer d’autres villes dans cette démarche", a indiqué le commissaire à l’assainissement Kathryn Garcia.

"Cette interdiction permettra aussi d’améliorer l’état de nos rivières et de notre front de mer et, finalement, de préserver la richesse de la vie marine dans l’océan Atlantique", a ajouté Nilda Mesa, Directeur du Bureau du maire chargé du développement durable.

Loi adoptée par le Conseil municipal en 2013

L’arrêté municipal adopté en décembre 2013, accorde aux entreprises un délai de six mois après son vote pour s’organiser. Après, des amendes seront infligées. DSNY, le ministère de la Santé et de l’Hygiène, et le ministère de la Consommation mettront en place des programmes de sensibilisation et d’éducation dans plusieurs langues destinés aux entreprises à travers les cinq arrondissements au cours de cette période. Lors de la première année d’interdiction, les entreprises qui n’auront pas changé leur comportement recevront un simple avertissement au lieu d’une amende.



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales