Accueil > Eau, air, énergie, déchets > Généralités > Photovoltaïque : PV Cycle France collecte et recycle les panneaux (...)

Photovoltaïque : PV Cycle France collecte et recycle les panneaux usagés

Depuis 2012, les panneaux photovoltaïques relèvent du champ d’application de la directive Européenne concernant les DEEE ( Déchets D’équipements Electriques et Electronique) qui régit le traitement des produits arrivés en fin de vie. PV CYCLE propose des solutions de mise en conformité à cette directive dans tous les États membres de l’Union européenne (UE).

L’énergie photovoltaïque Verte, propre et inépuisable, constitue une des voies de la transition énergétique. Les premiers panneaux solaires, installés il y a une vingtaine d’années atteindront d’ici une dizaine d’années leur fin de vie. Cela pose le problème du traitement des déchets issus de la filière photovoltaïque. C’est dans cette optique qu’a été créée, en 2007, l’association à but non lucratif PV Cycle, qui regroupe 200 entreprises du secteur (soit 90% de la capacité photovoltaïque installée en Europe) et dont l’objectif est de collecter et de recycler les panneaux de ses adhérents qui sont arrivés en fin de vie. Après l’Allemagne, l’Italie, le Royaume-Uni et l’Espagne, PV Cycle vient d’ouvrir une nouvelle représentation nationale en France.

PV Cycle s’installe en France

Sous l’impulsion d’EDF Energies Nouvelles Réparties (EDF ENR), EDF ENR PWT (photowatt), Urbasolar, Sillia Energie et du Syndicat des énergies renouvelables, PV Cycle France a vu le jour. Leur mission commune ? Travailler à la gestion d’un système de collecte et de recyclage des panneaux usagés ou défectueux issus de la filière photovoltaïque française, conformément à la nouvelle directive européenne relative aux déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE).

Cette dernière, qui entre ce mois-ci en vigueur, instaure un cadre juridique visant à contraindre les industriels du secteur à recycler les panneaux en fin de vie. C’est pour mieux répondre à la transposition de cette directive que des entreprises françaises de la filière photovoltaïque se sont unies pour créer PV Cycle France. Désormais, les entreprises ou les personnes qui, pour la première fois, mettent sur le marché des panneaux photovoltaïques ne pourront se soustraire des obligations financières et administratives ayant trait à la gestion de leurs produits auprès de PV Cycle France.

Une hausse croissante des déchets

L’enjeu du traitement des déchets issus des panneaux photovoltaïques Jusqu’ici, la filière photovoltaïque était exemptée du traitement des déchets. Cependant, la directive anticipe la hausse à venir de ces déchets, au moment où de plus en plus de panneaux sont installées aux 4 coins de la France et de l’Europe. En effet, selon PV Cycle, la capacité photovoltaïque installée en Europe fin 2012 s’élevait à 7 millions de panneaux. Or, cette capacité devrait atteindre le double d’ici fin 2015. Avec un accroissement substantiel des déchets à traiter, se pose en amont la question de la collecte et du recyclage.

La durée de vie d’un panneau solaire étant d’environ 30 ans et compte tenu de la croissance de la filière solaire observée, PV Cycle estime à 130.000 tonnes le volume de panneaux à traiter d’ici à 2030, contre 1.000 tonnes à l’heure actuelle (en très grande majorité des panneaux défectueux ou endommagés lors du transport ou de l’installation).

Pour l’heure, 85% du poids d’un panneau est recyclable. Des matériaux comme le verre ou l’aluminium sont facilement traitables. En revanche, d’autres composants, comme le silicium ou le plomb, doivent faire l’objet d’un traitement chimique purificateur pour pouvoir être recyclés. Au final, le recyclage des déchets permettra à la filière photovoltaïque de réduire davantage son empreinte écologique.



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales