Voir le Menu
Accueil > éco construction éco rénovation > Généralités > Placo s’engage dans un cycle vertueux pour l’environnement

Placo s’engage dans un cycle vertueux pour l’environnement

Le spécialiste de la plaque de plâtre a présenté une feuille de route 2030 ambitieuse, afin de réduire de l’impact environnemental de ses activités. Toutes les étapes du cycle de vie, de l’extraction au recyclage du produit en fin de vie sont couvertes. L’approche globale a consisté à s’appuyer sur l’analyse du cycle de vie de ses produits.

Le groupe Saint-Gobain engagé sur la trajectoire de neutralité carbone 2050 présente une feuille de route pour 2030 qui s’apparente à un véritable défi pour sa marque Placo. Cette feuille de route implique des changements à tous les niveaux, que ce soit en termes humains, techniques et financiers. Ainsi, Placo va ainsi investir plus de 10 millions d’euros pour augmenter sa capacité de recyclage et 25 millions d’euros pour réduire ses émissions de CO2. Et pour y parvenir, la société devra embarquer dans le mouvement un écosystème de partenaires, fournisseurs, clients et parties-prenantes. Un travail qui concerne les 4 sites industriels français et sept carrières de gypse attenantes.

Les objectifs de Placo sont donc très ambitieux à horizon 2030 car ils supposent de réduire drastiquement de nombreuses consommations (en sachant que les volumes de production de 2030 seront bien supérieurs à ceux de la base de référence étudiée soit 2017)

  • Moins 50 % de prélèvements en eau,
  • Moins 30 % de prélèvements de matières premières vierges,
  • Moins 33 % d’émissions de CO2 directes sur site et issues de la production d’électricité sur le réseau,
  • Moins 7%, tous les trois ans, d’émissions liées au transport des produits

Ces réductions drastiques de consommations s’accompagnent d’objectifs importants en termes de recyclage : quatre fois plus de recyclage de plâtre pour atteindre 200 000 tonnes par an (contre 65 000 tonnes cette année) et 30 % de matière recyclée en moyenne dans toutes ses plaques de plâtre.

Matières premières : moins de gypse et moins d’eau dans les plaques

Le premier défi, le plus important selon le groupe, porte sur l’utilisation des matières premières qui devront être fortement réduites : cela concerne le gypse prélevé dans les carrières ou l’eau utilisée pour la fabrication des plaques. L’effet est immédiat : moins de prélèvements en carrière implique par exemple moins de machines sur site et moins de transports de matière, donc moins de C02. La réflexion actuelle privilégie le recyclage : l’industriel incorpore déjà jusqu’à 20 % de matière recyclée et veut atteindre 30 % en moyenne dans presque toutes les plaques (hormis certains produits techniques en raison d’incompatibilités). Un objectif qui suppose de recycler davantage de plâtre dans les centres de recyclage du groupe. Et qui nécessite de récupérer les produits après leur vie en œuvre dans les bâtiments.

Quant à la réduction des quantités d’eau dans le cycle de production (- 50 % en 2030), elle induit une véritable rupture technologique, en cours de réflexion grâce à l’appui des services R&D du groupe (4000 personnes dans le monde).

Le recyclage enjeu majeur

Le groupe veut multiplier par quatre le recyclage de plâtre pour atteindre 200 000 tonnes par an en 2030. Fin 2021, il aura recyclé 65 000 tonnes de déchets de plâtre issus des chantiers de déconstruction, l’équivalent de 50 % du plâtre recyclé en France. La société travaille déjà avec un réseau national de 170 collecteurs de proximité agréés

Le groupe va poursuivre et intensifier sa démarche pour tripler sa capacité de recyclage à l’horizon 2025 (soit 150 000 tonnes) et atteindre les 200 000 tonnes en 2030. Selon Placo, le gisement à recycler est évalué entre 500 000 et 600 000 tonnes.

Cette démarche permettra donc d’intégrer davantage de plâtre recyclé dans les nouvelles productions, tout en gardant les mêmes performances. Et par conséquent, de limiter les prélèvements dans la nature et l’utilisation de matières premières, ce qui permet de boucler la boucle de l’analyse du cycle de vie des produits…



Hotels Econews- 4, rue des Tennerolles, 92210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales