Accueil > actualités reportages > La vie des hotels > Plus de 97 % des aliments contiennent des résidus de pesticides dans les (...)

Plus de 97 % des aliments contiennent des résidus de pesticides dans les limites légales

Dans son rapport de 2013, l’Autorité européenne de sécurité des aliments indique aussi que 27,3% de la part des échantillons alimentaires testés contenaient au moins deux pesticides.

Un rapport de 2013 de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) , chiffre à 54,6% la part des "échantillons ne contenant aucun résidu détectable". Si un aliment sur deux, parmi les 80.967 échantillons alimentaires testés dans 27 états membres de l’Union européenne, l’Islande et la Norvège, contient un résidu de pesticide, au moins deux pesticides sont présents dans 27,3% des aliments testés. Quelque 1,5% des fruits, légumes, aliments transformés et vins passés au crible dépassent même "nettement les limites légales" autorisées par les législations européenne et nationales. Un pourcentage qui cache des situations contrastées selon la provenance des échantillons : 1,4% pour ceux en provenance des pays de l’UE et 5,7% originaires de pays tiers. Les fraises et les laitues sont les produits qui comptent le plus d’échantillons avec des résidus supérieurs à ces limites légales - respectivement 2,5% et 2,3% des échantillons testés. Point positif, cependant : "les taux de dépassement pour les aliments importés ont baissé de près de deux points de pourcentage depuis 2012", souligne l’EFSA.

Des interprétations différentes des résultats

L’Agence européenne analyse de manière assez positive les résultats et leur évolution dans le temps. Estimant "improbable que la présence de résidus de pesticides dans les aliments ait un effet à long terme sur la santé des consommateurs". Et "faible" le risque à court terme pour les citoyens européens d’être exposés à des concentrations nocives de résidus par le biais de leur alimentation.

Le Pesticide Action Network (Réseau pesticides action Europe) n’est pas d’accord avec ces analyses : "Cette affirmation est clairement erronée et non scientifique", objecte ainsi l’ONG dans un communiqué qui pointe l’absence de "bonnes méthodes pour évaluer la toxicité" des pesticides, en particulier les effets de l’exposition cumulée et durable à ces substances, comme les seuils légaux trop élevés.

A l’inverse, l’Association européenne de protection des récoltes (ECPA) se montre satisfait des conclusions de l’EFSA. "Le rapport confirme que l’alimentation en Europe est sûre", se félicite-t-elle dans un communiqué . Soulignant "les efforts faits par les agriculteurs et l’industrie".



Emplois hôteliers

SortirDuPetrole.com

Hotels Econews- 4, rue des Tennerolles, 92210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales