Accueil > actualités reportages > Initiatives > Projet RISPETTU : des hôtels Corse s’engagent dans le développement (...)

Projet RISPETTU : des hôtels Corse s’engagent dans le développement durable

À l’heure de la COP21, l’UMIH Corse lance le projet RISPETTU pour réduire l’impact environnemental de ses hôtels et diminuer leurs coûts de fonctionnement

Réduire les émissions de gaz à effet de serre de l’hôtellerie et les consommations d’eau, d’énergie, alléger le poids des déchets, consommer local et biologique : tels sont les objectifs du projet RISPETTU (‘Respect’ en Corse) porté par l’Union des Métiers de Industrie Hôtelière de Corse (UMIH).

Le 18 novembre s’est tenue la réunion de lancement du projet RISPETTU. Suite à une première expérimentation sur un hôtel de l’Île de Beauté en 2015, en collaboration avec l’IAE master en tourisme de l’université de Corte, 10 hôtels seront accompagnés en 2016 et 2017 pour réduire drastiquement leurs impacts sur l’environnement ainsi que leurs coûts de fonctionnement. Ce projet ambitieux s’inscrit dans la dynamique nationale de l’affichage environnemental : projet qui vise à mesurer et communiquer aux clients les impacts environnementaux des hôtels à travers une étiquette. Cette étiquette délivre des informations chiffrées et transparentes sur l’impact de l’hôtel, ramenées à la nuit passée par le client. En plus de leur étiquette, les hôtels engagés travailleront sur le menu proposé au petit-déjeuner. L’objectif ? Relocaliser les produits, renforcer le caractère Corse du menu, augmenter la part des produits biologiques et réduire les coûts de fonctionnement.

L’UMIH Corse, par ce projet encore pionnier, démontre ainsi l’engagement du secteur sur l’Île de Beauté pour préserver à long terme le patrimoine naturel si apprécié des visiteurs. Ce projet est co-financé par l’ADEME Corse et l’OEC (Office de l’Environnement de la Corse).

Le SYVADEC (Syndicat Mixte pour la Valorisation des Déchets de Corse) participe à ce projet par la fourniture de boîte à piles, boite à lampes, et composteurs ; mise en lien avec les collectivités concernées pour qu’elles mettent à disposition le matériel de collecte de tri sélectif, réponse aux stagiaires sur la question des déchets (tri, biodéchets, gaspillage…), communication auprès de l’ensemble des adhérents du SYVADEC sur l’existence du projet et de ses résultats.

Quelques chiffres clés :

-  En moyenne : 7 kg de CO2 sont émis pour une nuit passée à l’hôtel ;

-  180 litres d’eau sont consommés en moyenne pour chaque client d’hôtel ;

-  La démarche d’affichage environnemental permet de réduire de 0,5 € à 2 € par nuitée le coût de fonctionnement de l’hôtel, ce qui peut représenter par exemple 13 000 € pour un hôtel moyen.

Environ 150 hôtels ont déjà expérimenté en France le dispositif d’affichage environnemental.



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales