Accueil > Eau, air, énergie, déchets > Généralités > Sacs plastique : CARBIOS invente une technologie de rupture au service du (...)

Sacs plastique : CARBIOS invente une technologie de rupture au service du 100% biodégradable

Le plastique fait désormais partie des matériaux les plus utilisés au monde : emballages, bouteilles, contenants à usages uniques, textiles (etc.), tout est aujourd’hui prétexte à son utilisa­tion. Parmi les usages le plus courant figurent les sacs plastiques, vrai sujet à polémique en France et en Europe.

La pollution occasionnée par la prolifération des sacs en plastique, et surtout par leur abandon au gré des vents et des courants, menace l’environnement. Un sac plastique sert en moyenne 20 minutes puis finit souvent comme sac poubelle. Cet usage unique puis cette fin dans nos déchets posent de réels problèmes, puisque la durée de dégradation de ces sacs dans l’environnement est d’environ 400 ans. En Europe, 100 milliards de sacs plastique sont encore consommés chaque année dont 80% sont importés d’Asie. Qui n’a jamais entendu parler du "huitième continent" ou encore des 700 espèces aquatiques menacées, aura du mal à se représenter l’ampleur des dégâts causés dans la nature par cette source de pollution. Le Centre National d’Information sur les Déchets (CNIID) a, à de nombreuses reprises, attiré l’attention du public sur la nécessité d’une modification en profondeur de nos habitudes de consommation ainsi que sur la nécessité de faire émerger de nouvelles alternatives pour préserver l’environnement.

Un plastique du futur 100% biodégradables grâce à l’incorporation d’enzymes

CARBIOS, spécialiste du recyclage bio­logique des plastiques s’engage, depuis 2011, à trouver des solutions industrielles répondant aux enjeux du développement durable des plus grandes entreprises. L’entreprise Clermontoise propose, aujourd’hui une nouvelle alternative en proposant de nouveaux plastiques biodégradables, grâce à l’incorporation d’en­zymes dans la matrice même du plastique ayant la capacité de couper les polymères en monomères initiaux. Les petites molécules obtenues par la dégradation enzymatiques sont ensuite assimilées par les organismes présents dans la nature. Aux termes du processus de dégradation, il ne reste rien du matériau initial. Cette technique peut être utile pour permettre une dégradation plus rapide dans les décharges ou bien pour recycler à l’infini le plastique destiné à être réutilisé et dont on ne connaît pas la durée de vie.

Une industrialisation en marche : CARBIOLICE

Carbiolice est le fruit de la rencontre entre la technologie innovante de CARBIOS et le savoir-faire technique, industriel et commercial de Limagrain Céréales Ingrédients. Créée au 1er septembre 2016, cette coentreprise produit des granulés biosourcés et biodégradables pouvant servir à la fabrication de sacs, de films de paillages, de films industriels ou encore de films de routage. Cette nouvelle génération de plastiques biodégradables répondra dans la durée aux exigences croissantes définies dans la loi de transition énergétique.

Cette entreprise porte l’une des premières technologies de Chimie Verte en cours de développement, déployée à l’échelle industrielle en France.



Emplois hôteliers

SortirDuPetrole.com

Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales