Accueil > Eau, air, énergie, déchets > Généralités > Sacs plastiques : fin au 1er janvier 2016, de l’utilisation des sacs (...)

Sacs plastiques : fin au 1er janvier 2016, de l’utilisation des sacs plastiques non réutilisables

La ministre de l’Écologie a déposé un amendement adopté mercredi 25 juin, dans le cadre de l’examen du projet de loi sur la biodiversité. Le texte, propose de mettre fin à l’utilisation des sacs plastiques non réutilisables à compter du 1er janvier 2016.

Grâce à cet amendement, Ségolène Royal, la ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, souhaite continuer dans la logique de réduction des sacs plastiques à usage unique, initiée il y a environ 10 ans. Cette décision va renforcer le comportement responsable des Français, déjà bien ancré. Les grandes surfaces ont engagé, depuis des années, un retrait progressif des sacs plastiques à usage unique en caisse. Grâce à cette initiative, qui a poussé les clients à utiliser des sacs réutilisables, leur nombre est passé de 10 milliards à 700 millions, entre 2002 à 2011. 

 Pour les sacs dits « fruits et légumes », utilisés pour l’emballage des fruits et légumes, des poissons et des viandes, des alternatives seront possibles grâce à des sacs compostables, fabriqués à partir de matière végétale. Cette décision permettra d’augmenter la production de nouveaux sacs innovants et écologiques en France, tout en étant une opportunité de valoriser les entreprises qui les fabriquent, alors que 90 % des 12 milliards de sachets plastiques dits "fruits et légumes"sont importés depuis l’Asie.

Les sacs plastiques : une calamité pour la faune et la flore marine

L’Assemblée des Nations Unies pour l’Environnement (ANUE), réunie cette semaine à Nairobi au Kenya, a de nouveau alerté sur l’ampleur des dégâts générés par le rejet de déchets plastiques dans les océans. Cette pollution constitue une grave menace pour la vie marine, et par conséquent pour le tourisme et la pêche. Ces déchets peuvent en effet tuer les animaux marins qui les ingèrent, mais également détériorer leur habitat. Les dégâts sont estimés à au moins 13 milliards de dollars.

En parallèle de cette décision française et de cet avertissement de l’Assemblée des Nations Unies pour l’Environnement, une directive européenne sur les sacs plastiques est également en cours de préparation.



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales