Accueil > actualités reportages > Initiatives > Sofitel So Bangkok : réduction des déchets alimentaires

Sofitel So Bangkok : réduction des déchets alimentaires

La gestion des déchets alimentaires demeure un problème pour de nombreux hôtels. En effet, les cuisines des restaurants d’hôtel peuvent générer de grandes quantités de ces déchets. La FAO indique que près de 33% de la nourriture produite dans le monde pour la consommation humaine - environ 1,3 milliards de tonnes - est perdue ou gaspillée chaque année.

Cette nourriture a souvent nécessité des milliers de litres d’eau et hélas des quantités de produits chimiques pour la produire, des litres de carburant pour la transporter (libérant ainsi du CO2), de l’électricité pour sa préservation et de l’énergie pour sa cuisson. Désireux de régler cette question et de mener ses activités de façon plus responsable, le Sofitel So Bangkok a entrepris un programme de prévention pour réduire les déchets alimentaires. Après quelques semaines de mise en place du tri et de la récupération des déchets, l’hôtel a constaté des améliorations notables en matière de gaspillage des aliments. Convaincu du succès de cette initiative, l’établissement a adopté cette pratique dans le cadre de son programme de développement durable. Ce programme a été mis en œuvre avec le soutien de Light Blue Environmental Consulting, un cabinet de conseil spécialisé. Le projet a consisté pendant quelques semaines à comprendre d’où venaient les déchets, notamment au cours de la chaîne de transformation des aliments. Pendant cette période, les employés ont trié, pesé, défini et enregistré les déchets alimentaires du petit déjeuner, déjeuner, dîner et ce à chaque poste de la production de déchets. Puis une équipe formée faisant partie du personnel de cuisine, a testé diverses initiatives pour préserver la nourriture, réduire les coûts, et améliorer les pratiques courantes. "Au début, je pensais que c’était compliqué et que je perdais mon temps. Je ne comprenais pas pourquoi nous devions séparer les déchets alimentaires, mais grâce à une formation je regarde maintenant à deux fois avant de jeter." explique une personne travaillant en cuisine. "Pour ma part, je n’étais pas persuadé à 100% au début", explique Gilles Cretallaz, GM du SO Bangkok. "Light Blue Environmental Consulting" a dû me convaincre d’abord, et le projet a été présenté à la propriétaire de l’hôtel qui a immédiatement compris les avantages potentiels."

Cependant, tous les efforts se sont avérés payants puisque l’hôtel a réussi à économiser plus de 6 tonnes de nourriture, générant des économies financières importantes. Chefs et personnel de cuisine sont devenus encore plus créatifs pour ré-utiliser les aliments qui étaient précédemment jetés.

"Très peu de projets similaires ont été mis en œuvre jusqu’à présent dans l’industrie hôtelière. Le Sofitel peut être fier d’être un pionnier dans cette démarche. Dans les cinq à dix ans à venir, les hôtels des plus grandes chaînes vont comprendre le véritable enjeu du gaspillage alimentaire et seront obligés de le réduire coûte que coûte ", prédit Benjamin Lephilibert, fondateur et PDG de Light blue Environmental Consulting .



Emplois hôteliers

SortirDuPetrole.com

Hotels Econews- 4, rue des Tennerolles, 92210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales