Accueil > Eau, air, énergie, déchets > Généralités > Suppression des pailles en plastique : certains hôteliers s’y mettent (...)

Suppression des pailles en plastique : certains hôteliers s’y mettent !

Discrètes, légères, les pailles consommées par milliards chaque jour représentent néanmoins un poison redoutable pour notre environnement. Malgré certains efforts engagés par certains établissements pour les éliminer, les pailles en plastique sont toujours plus nombreuses alors qu’elles ne sont pas nécessaire, à l’exception des personnes qui les utilisent pour des besoins médicaux.

Ainsi, Hilton Waikoloa Village a récemment annoncé qu’il est devenu le premier hébergement de l’île d’Hawaï à ne plus offrir de pailles en plastique. En 2017, l’hôtel a utilisé plus de 800 000 pailles en servant plus de un million de clients. En date du 31 janvier 2018, l’établissement a opté pour des pailles en papier compostable, approuvées par la FDA, exemptes d’OGM et de BPA. « Nous étions conscients des effets néfastes sur l’environnement des pailles en plastique et avons travaillé collectivement pendant plusieurs mois avec Dolphin Quest pour résoudre le problème », explique Simon Amos, directeur de l’hôtel. « Nos hôtes eux-mêmes étaient inquiets et sensibles à ce problème, alors nous étions ravis d’être en mesure de répondre à leurs préoccupations et d’annoncer officiellement que le 31 janvier 2018 plus aucune paille en plastique serait distribuée. »

« A Hawaï, les pailles finissent souvent par s’échouer sur les belles plages qui attirent les touristes vers les îles », a déclaré le sénateur de l’Etat d’Hawaii, Karl Rhoads. Elles sont d’ailleurs l’un des débris les plus communs trouvé au cours des nettoyages de plage.

L’initiative de remplacement de la paille en plastique a été dirigée par Michael Hofstedt (responsable des boissons), Matthew Lane (directeur de l’approvisionnement en aliments et boissons), David Givens (directeur général) et Tim Owens (directeur général de Dolphin Quest). Simon Amos a expliqué qu’il était facile de trouver une alternative papier au plastique. Bien qu’il y ait un coût additionnel pour les pailles de papier compostables.

Pour certaines personnes atteintes d’autismes, de sclérose en plaque, après un AVC, etc., les pailles restent indispensables. Pour ceux-là, et pour tous ceux qui ne peuvent pas se passer de paille, il existe des alternatives « zéro déchet » notamment des pailles en papier, en bambou, en verre ou en inox !

En 2014, l’Institut français de recherche pour le développement indiquait que chaque année, 1,5 millions d’animaux mourraient à cause du plastique. Dans un rapport de 2016, Ellen MacArthur Foundation prévenait que, si rien n’était fait pour changer les choses, il y aurait en 2050 plus de plastique que de poissons dans l’océan…

Compréhension des clients

Sheraton Maui a mis fin à la distribution automatique de pailles en plastique en faveur de pailles en papier l’automne dernier, et a été suivi sur l’île d’O’ahu par le Modern Honolulu . Le Modern Honolulu a réalisé que ses points de vente d’aliments et de boissons distribuaient 612 000 pailles en plastique avec les boissons en 2017 et que l’élimination de ces articles de leur service pourrait éliminer le gaspillage et la pollution de l’eau sans affecter de façon significative l’expérience des clients. En début d’année, l’État d’Hawaï a envisagé d’adopter une loi interdisant les pailles en plastique, bien que l’industrie des services alimentaires d’Hawaii s’y soit fortement opposée, affirmant que les pailles en papier sont deux fois plus chères que les pailles en plastique. Une législation similaire a été proposée en Californie et la ville de Malibu a voté pour "interdire la vente, la distribution et l’utilisation de pailles et de couverts en plastique à usage unique dans la ville pour protéger l’environnement contre la pollution plastique". pris des mesures pour interdire les sacs en plastique, les sacs de plastique et la mousse de polystyrène.

Marriott saute le pas au Royaume-Uni

Le mois dernier, Marriott International a annoncé le retrait de toutes les pailles en plastique jetables de ses hôtels britanniques, optant plutôt pour des pailles en papier. « En enlevant les pailles en plastique de nos hôtels au Royaume-Uni, nous faisons un petit pas important pour contribuer à réduire le volume de plastique qui endommage notre environnement et notre faune », a déclaré Michel Miserez du Marriott.

D’ici à 2030, une interdiction sur les plastiques à usage unique tels que les pailles, les sacs, la vaisselle et les ustensiles pourrait être mise en place à Taiwan. L’interdiction devrait se dérouler en trois étapes, avec une suppression totale pour 2030. Si l’interdiction se concrétise comme prévu, ce serait l’une des politiques les plus strictes contre les plastiques à usage unique dans le monde, rapporte Plastics News. À compter de l’an prochain, les pailles en plastique ne seront plus autorisées dans les magasins d’alimentation et de boissons et seront totalement interdites d’ici 2030.

Chaque jour aux Etats-Unis, on utilise en moyenne 500 millions de pailles, totalisant des milliards de pailles chaque année, selon Eco-Cycle. Cela représente 175 milliards de pailles en plastique par an. Les pailles en plastique ne sont pas facilement recyclables et finissent souvent dans l’océan où les animaux marins les ingèrent.

Les oiseaux, les tortues consomment du plastique

Une étude de la National Academy of Sciences a révélé que près de 90% de tous les oiseaux de mer avaient ingéré du plastique. De même, une étude sur la biologie de la conservation a révélé qu’au moins la moitié de la population mondiale de tortues vertes en consommait également.

Au fur et à mesure que les hôteliers et les restaurateurs deviennent plus sensibles à l’impact environnemental des pailles en plastique, les fabricants de pailles en papier en profitent. Kara Woodring, représentante des ventes pour Aardvark Straws , affirme que la demande de pailles en papier de sa société basée à Fort Wayne, en Inde, a au moins doublé au cours des deux derniers mois. Les établissements de bord de mer avec accès direct à la plage ont été particulièrement intéressées par ce type de pailles en papier.

https://thelastplasticstraw.org



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales