Accueil > actualités reportages > Comprendre > Un rapport de World Animal Protection expose l’ampleur de la souffrance (...)

Un rapport de World Animal Protection expose l’ampleur de la souffrance derrière les expériences touristiques avec les dauphins

Quand on regarde les dauphins, ils peuvent sembler sourire, mais rien n’est peut être plus éloigné de la vérité. Behind the Smile (Derrière le Sourire), un nouveau rapport mondial de World Animal Protection, montre l’ampleur et la rentabilité de l’industrie du divertissement avec des dauphins qui rapporte plusieurs milliards de dollars en provoquant une immense souffrance animale.

Cela est probablement inconnu de nombreux touristes mondiaux qui visitent des destinations ensoleillées comme la Floride, le Mexique et les Caraïbes. Ainsi, 64% des Canadiens interrogés sont partis en vacances vers une destination où le tourisme avec les dauphins était offert. Les installations publiques pour le spectacle des mammifères marins tels que les dauphins ou les orques ne constituent pas des ressources essentielles en matière de conservation ou d’éducation. Les animaux souffrent d’un piètre bien-être en raison de leur environnement captif.

Chaque année, des millions d’amoureux des animaux croient, à tort, que les spectacles de dauphins et les expériences de nage avec dauphins vendues par les plus grandes agences de voyage du monde sont éducatifs et servent à la conservation des espèces.

Le rapport, Behind the Smile, reste l’évaluation la plus complète des dauphins en captivité à ce jour. Il révèle que 336 sites de divertissement de dauphins sont répartis dans 54 pays, dont les États-Unis, le Mexique, les Caraïbes et la Chine, qui regroupent à eux seul au moins 3 000 dauphins.

Melissa Matlow, directrice de campagne pour World Animal Protection, a déclaré : « Pour les animaux de grande taille, sociaux et intelligents comme les dauphins, une vie passée dans un bassin en béton pour divertir les touristes n’est pas une vie. Chaque billet vendu incite cette industrie à continuer à élever et à enfermer des dauphins pendant toute leur vie. »

Le Canada interdit le divertissement avec les dauphins

Heureusement, les gouvernements et les agences de voyage commencent à réagir aux preuves scientifiques et à la pression du public contre le maintien en captivité des dauphins. En juin dernier, le Canada a adopté une loi interdisant la reproduction, l’exposition et le commerce de cétacés (baleines, dauphins et marsouins) rendant illégale la possession de cétacés à des fins autres que la recherche ou la réadaptation.

Également au Canada, Transat et Air Canada ont fait preuve de leadership dans ce dossier. Transat a cessé de commercialiser tous ses spectacles mettant en vedette des mammifères marins en captivité, y compris nager avec les dauphins, avec ses forfaits vacances et ses ventes exclusivement réservées aux vols. Ce faisant, la société affirme son leadership en matière de tourisme responsable et répond aux préoccupations des voyageurs de plus en plus sensibles au bien-être de ces animaux sauvages. « Transat soutient les actions de Protection mondiale des animaux et s’engage à aider ses partenaires touristiques locaux, incluant sa propre unité commerciale Trafic Tours, à cesser de commercialiser de telles activités en trouvant des moyens économiquement viables et socialement acceptables de les remplacer », déclare-t-il. Odette Trottier, directrice, Communications et affaires ministérielles de Transat.

Peter Fitzpatrick, responsable de la communication de Air Canada, a déclaré : « D’ici fin août 2020, Air Canada et ses filiales (y compris Vacances Air Canada) ne vendront plus ni ne feront la promotion directe de forfaits qui inclus la captivité de dauphins pour divertir un public. "

Les grandes marques adoptent une position similaire

D’autres grandes marques du secteur des voyages, telles que Virgin Holidays, Trip Advisor et Booking.com, ont suivi des recommandations analogues à celles de World Animal Protection. Ils se sont récemment engagés à cesser de vendre ou de promouvoir des billets pour les sites captifs de dauphins.

Cependant, des études de marché montrent qu’il reste encore du travail à faire pour éduquer et influencer les touristes ; Par exemple, 50% des touristes canadiens considèrent toujours que le maintien des dauphins dans des enclos sont acceptables et un tiers des voyageurs canadiens ont participé à au moins une activité liée aux dauphins au cours des trois dernières années.

« Les attitudes et les comportements des Canadiens changent », a déclaré Matlow. « Lorsque les gens apprennent la vérité sur la souffrance des dauphins, ils ne veulent pas participer. C’est pourquoi nous faisons appel à des agences de voyages comme le groupe Expedia et d’autres qui sont à la traîne pour cesser de soutenir des activités nuisibles aux animaux. "

L’objectif de World Animal Protection est de faire en sorte que plus aucun dauphin dans le monde ne souffre pour notre divertissement.



Emplois hôteliers

SortirDuPetrole.com

Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales