Accueil > Eau, air, énergie, déchets > Généralités > mesdechetsspecifiques.com : le site pour les déchets chimiques des (...)

mesdechetsspecifiques.com : le site pour les déchets chimiques des particuliers

Enduits, peinture, solvants, colles, engrais, produits d’entretien piscine… voilà un inventaire à la Prévert qui énonce tous les déchets spécifiques potentiellement polluants ou dangereux. Mais qu’en faire ? L’éco-organisme EcoDDS en charge de la collecte des Déchets Diffus Spécifiques (DDS) du grand public, vient de mettre en ligne mesdechetsspecifiques.com pour vous orienter vers le centre de récupération le plus proche de chez vous.

Qu’ils soient vides, souillés ou avec un reste de contenu, les déchets issus de petits travaux, d’entretien ou de jardinage ne vont pas dans les ordures ménagères classiques. Ils doivent être traités par des filières spécifiques et sont donc collectés à part. Mais lorsque l’on cherche à se débarrasser d’un produit phytosanitaire, d’un solvant ou d’une ancienne bombe d’insecticide, on a du mal à savoir vers qui se tourner. Ces produits finissent trop souvent cachés au milieu d’autres sacs dans la poubelle, ou pire, abandonnés dans la nature.

Afin de résoudre ce problème, EcoDDS a lancé le site mesdechetsspecifiques.com. Par géolocalisation, l’éco-organisme y indique les points de collecte les plus proches de chez vous. Il s’agira soit de déchèteries soit d’opérations de collecte ponctuelle. D’ores et déjà, près de 2 500 déchèteries, sur les 4 200 existantes en France, sont répertoriées, couvrant 60 % de la population. Et d’autres seront ajoutées au fur et à mesure. Cette année, les opérations de collecte ponctuelle ont été organisées en juin et octobre dans 4 grandes régions : Ile-de-France, Nord Pas de Calais, Rhône Alpes et Pays de la Loire. En 2015, elles se tiendront d’avril à juillet, puis de septembre à octobre. Toutes les informations, dates et lieux de collecte seront mises en ligne en amont sur le site.

Mesdechetspecifiques.com informe le public sur les produits qui engendrent des déchets chimiques comme : bricolage et décoration, entretien spécifique de la maison, entretien de la piscine, entretien des véhicules, jardinage, chauffage, cheminée et barbecue. Comme pour les déchets d’équipements électriques et électroniques, (DEEE), la collecte et le traitement de ces déchets est financée par les fabricants via une éco-contribution. Le gisement théorique pour les particuliers est d’environ 50.000 à 70.000 tonnes par an. Aujourd’hui, seulement 20.000 tonnes sont déposées en déchèterie, et l’objectif étant de passer à 33.000 tonnes en 2017. Mais l’éco-organisme EcoDDS, opérationnel depuis le 2 janvier 2014 est satisfait de son départ. Déjà 645 entreprises adhérentes versent à EcoDDS une éco-contribution pour s’acquitter de leurs obligations légales et plus de 4500 agents de déchèteries ont été formés pour optimiser le tri.

Que deviennent les déchets chimiques après collecte ?

Une fois collectés les déchets sont triés pour éviter les incompatibilités chimiques, puis traités. La plupart de ces produits (peintures, colles, produits phytosanitaires,,,) sont incinérés, généralement en tant que combustibles de cimenterie. Les acides et les bases subissent un traitement physico-chimique. Les matières métalliques sont recyclées.

http://www.mesdechetsspecifiques.com/



SortirDuPetrole.com

Hotels Econews- 4, rue des Tennerolles, 92210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales