Voir le Menu
Accueil > actualités reportages > Initiatives > Amilla Maldives s’associe au projet Olive Ridley pour protéger les (...)

Amilla Maldives s’associe au projet Olive Ridley pour protéger les tortues

Amilla Maldives Resort and Residences s’est associé à l’organisation de conservation des tortues, le projet Olive Ridley, pour surveiller et protéger les tortues locales.

Il y a une dizaine de tortues qui viennent à Amilla pour se nourrir régulièrement, et trois nichent sur l’île, selon les dernières recherches du complexe. Les nids appartenant aux tortues vertes est le type de nid de tortues le plus courant aux Maldives. Cependant, à Amilla Maldives Resort, des nids de tortues vertes et des tortues moins communes ont été localisés. Les clients qui font de la plongée avec tuba voient souvent de grandes tortues paître ou nager lentement et les nids sont soigneusement protégés. La biologiste marine d’Amilla, Zoe Cox, (qui travaille aux côtés du projet Olive Ridley depuis qu’il a commencé à fonctionner aux Maldives en 2017), a été occupée à soumettre des "ID de tortues" et des données de nidification à Amilla. Elle crée des "identifications de tortues" en prenant une photo de chaque côté de la tête d’une tortue lorsqu’elle la repère sur le récif de la propriété Amilla ou en train de nicher sur l’île. Le motif sur le côté de la tête d’une tortue est unique à chaque individu. "C’est un excellent moyen de surveiller les populations, les migrations, les déplacements et les points chauds des tortues sans marquer physiquement les tortues et leur faire du mal", explique Cox. "Il n’est même pas nécessaire d’être un biologiste marin pour utiliser cette méthode simple d’identification des tortues, vous avez juste besoin d’un appareil photo." Maintenant, avec une biologiste marine d’Olive Ridley résidant sur l’île privée naturellement luxuriante, encore plus de travail peut être fait.

Bien que les eaux cristallines autour d’Amilla Resort et la réserve mondiale de la biosphère de l’atoll de Baa, sont des endroit appréciés des tortues pour se nourrir, jouer et nicher. Ainsi, Amilla Resort a décidé de s’associer au projet Olive Ridley. Désormais, le complexe cinq étoiles peut soutenir les recherches et aider à sensibiliser ses clients à la cause des tortues.

Une présence importante pour l’environnement

Amilla tente également de sensibiliser au braconnage des tortues dans la région et vise à éduquer les gens sur les raisons pour lesquelles cela est nocif pour l’environnement ainsi que pour l’économie. Les tortues sont importantes sur le plan environnemental et économique pour de nombreuses raisons, mais la myriade d’avantages varie selon les espèces. "Certaines espèces de tortues, telles que les tortues vertes, broutent les herbiers marins, ce qui est vital pour éliminer le carbone de l’atmosphère", explique Cox. Les herbiers pâturés ont une capture de carbone métabolique plus élevée que les zones non pâturées. "Certaines espèces mangent des éponges et des algues qui poussent sur le récif corallien, ce qui les empêche de concurrencer le corail", poursuit-elle. « Et certaines tortues mangent des méduses, ce qui aide à contrôler leur population. Leur nidification fournit également des nutriments aux plages sous forme de coquilles d’œufs et d’œufs non développés.

La plongée en apnée est l’activité la plus populaire aux Maldives, selon les données de l’office du tourisme. Les visiteurs viennent aux Maldives pour s’émerveiller devant les créatures marines comme les tortues et admirer les récifs que les tortues aident à garder en bonne santé. Mais ces derniers profitent également aux pêcheurs locaux, car ils offrent un endroit sûr pour que leurs futures prises grandissent et se reproduisent.

Plus tôt cette année, Amilla Maldives a célébré la Journée mondiale des tortues en offrant aux invités la possibilité de parrainer les tortues locales d’Amilla ou de leur choisir des noms. Ils ont également organisé une excursion spéciale autour des tortues, dont tous les bénéfices ont été reversés au projet Olive Ridley. Tous les jeunes clients du complexe peuvent en apprendre davantage sur les tortues et autres créatures aquatiques vivant dans la région, grâce au programme Mini Biologiste marin d’Amilla .



Hotels Econews- 4, rue des Tennerolles, 92210 Saint-Cloud. | Mail:jfb@hotelseconews.com | ©2015-2022 hotelseconews.com | Mentions légales