Voir le Menu
Accueil > actualités reportages > Tourisme durable > Etude Amadeus : 46% des entreprises du voyage augmenteront leurs (...)

Etude Amadeus : 46% des entreprises du voyage augmenteront leurs investissements ESG en 2024

La technologie est considérée comme un élément important pour atteindre les objectifs ESG. L’étude d’Amadeus révèle que les organisations intègrent de plus en plus d’initiatives sociales et environnementales dans le secteur du voyage. Les décideurs en matière d’ESG appellent à une augmentation des investissements, à une adoption plus généralisée de la technologie et à l’adhésion des dirigeants.

Alors que les délégations rentrent de la COP28 à Dubaï, l’attention générale se concentre sur les actions nécessaires pour favoriser un monde plus durable.

Parallèlement aux objectifs globaux, les voyageurs exigent de plus en plus que leurs expériences correspondent à leurs valeurs et à leurs attentes en terme de développement durable.

Dans ce contexte, et afin de mieux comprendre les ambitions, les priorités et les défis liés à l’ESG, Amadeus a mené une étude auprès de 896 décideurs dans le domaine du développement durable à travers neuf pays et sept segments de marché du secteur du voyage.

L’étude a révélé l’optimisme du secteur au niveau mondial quant à la réalisation de l’objectif proposé par l’OMT (UNWTO) de parvenir à la neutralité carbone d’ici 2050. 89 % des décideurs ESG pensent que le secteur peut atteindre son objectif. Sur ce dernier pourcentage, 36 % sont d’avis qu’il est possible d’atteindre l’objectif sans aucun ajustement, tandis que 53 % estiment que c’est possible, mais que l’accélération des progrès est une urgence.

JPEG - 175.1 ko
Photo Amadeus

L’accent mis sur l’action est essentiel à cet égard. 90 % des personnes interrogées ont mis en place une stratégie progressive ou prévoient d’en mettre une en place en 2024 pour les aider à atteindre leurs objectifs environnementaux en matière de développement durable. 94 % des répondants sont actuellement actifs ou prévoient de s’impliquer activement dans des initiatives sociales durables et ayant un impact au-delà de leur organisation. Cet engagement s’accompagne d’une augmentation des investissements, 46 % d’entre eux prévoient d’investir davantage en 2024 que l’année dernière. Malgré cet optimisme, l’étude a identifié des obstacles à la mise en œuvre des initiatives environnementales, sociales et de gouvernance :

40 % des personnes interrogées ont cité le coût comme le principal obstacle aux engagements environnementaux, suivi par le manque de technologie et de connaissances (30 %) et l’adhésion des dirigeants (25 %).

Pour les initiatives sociales, les principaux obstacles sont le manque de technologie (32 %), le coût (31 %), le manque de connaissances (28 %) et l’adhésion des dirigeants (27 %).

Pour les initiatives de gouvernance, les obstacles mis en avant sont le manque de connaissances (31%), le coût (31%), le manque de technologie (29%) et l’adhésion des dirigeants (25%).

L’étude a notamment mis en évidence le rôle clair et reconnu de la technologie pour aider le secteur à atteindre ses ambitions. 92 % des sondés ont indiqué que la technologie est importante pour aider les organisations à atteindre les objectifs environnementaux de développement durable, et 91 % ont déclaré la même chose pour les objectifs sociaux. L’intelligence artificielle et la réalité virtuelle sont particulièrement importantes :

  • 33 % des personnes interrogées ont mis en avant les initiatives d’IA générative comme la technologie ayant le plus fort potentiel d’accélération du développement durable pour l’environnement, car elle peut guider les voyageurs vers des options plus durables tout au long de leur parcours.
  • 31 % ont déclaré que les technologies permettant d’améliorer l’efficacité opérationnelle ainsi que l’accès aux données pour obtenir une véritable personnalisation seraient importantes.
  • 38 % ont affirmé qu’ils pouvaient contribuer au progrès social en améliorant l’accès aux voyages grâce à des technologies d’accessibilité intégrées dans les transports publics, à l’aéroport ou pendant un vol.

Il reste finalement encore beaucoup de travail pour que le secteur puisse réaliser ses ambitions en matière de développement durable ; 37% des décideurs ESG reconnaissent qu’un accès plus large aux solutions technologiques est nécessaire. Ceux qui estiment qu’il est peu probable qu’ils atteignent leurs objectifs dans les délais impartis soulignent la nécessité d’une plus grande collaboration au sein du secteur (33 %).

« Alors que le secteur du voyage progresse pour atteindre les objectifs ESG malgré leur complexité, je suis encouragé par l’optimisme et les engagements mis en œuvre - des investissements à la planification stratégique en passant par les solutions technologiques. Chez Amadeus, nous travaillons à intégrer l’ESG au cœur de notre activité, en soutenant les acteurs du voyage dans leur quête d’efficacité et en permettant aux voyageurs de faire des choix plus avisés. Ensemble, nous pouvons rendre les voyages plus durables », déclare Jackson Pek, SVP and Group General Counsel, Amadeus.

Méthodologie

Les résultats sont basés sur une enquête menée de septembre à octobre 2023 par la société d’analyse stratégique Opinium Research auprès de 896 décideurs, responsables du développement durable et de l’ESG dans des agences de voyages, des hôtels, des sociétés de mobilité, des aéroports, des compagnies aériennes, des DMO et des entreprises, dans les marchés suivants : l’Australie, la France, l’Allemagne, l’Inde, le Mexique, Singapour, l’Espagne, le Royaume-Uni et les États-Unis.

* Les personnes interrogées pouvaient sélectionner toutes les réponses applicables dans une liste de huit options.



Hotels Econews- 7 rue PRESCHEZ, 92210 Saint-Cloud. | Mail:jfb@hotelseconews.com | ©2015-2024 hotelseconews.com | Mentions légales