Voir le Menu
Accueil > actualités reportages > Comprendre > Le rapport sur les consommateurs de voyages durables de Trip.com permet une (...)

Le rapport sur les consommateurs de voyages durables de Trip.com permet une compréhension plus approfondie du voyage durable

Trip.com Group, l’un des principaux fournisseurs mondiaux de services de voyage, a publié son premier « Rapport sur les consommateurs de voyages durables 2022 », célébrant la Journée mondiale du tourisme annuelle du 27 septembre.

Ce rapport met en lumière l’acceptation croissante des voyages durables et ses implications pour l’industrie du voyage et le reste du monde.

Partout dans le monde, le voyage durable en tant que concept et pratique, rentre dans l’esprit des voyageurs et devient une position dominante dans le processus de prise de décision. Ainsi, près de huit voyageurs sur 10 (78,7 %) reconnaissant son importance.

Le voyage durable, une idée de plus en plus acceptée

Basé sur une enquête auprès de 7 705 personnes interrogées sur onze marchés en Asie et en Europe, le rapport constate que l’impact des voyages est en tête de liste des raisons pour lesquelles les voyageurs sont de plus en plus attirés par les voyages soutenables.

Quelque 50,5 % des répondants ont déclaré se soucier de l’impact du voyage sur les générations futures, un tiers (26,8 %) ont cité son rôle dans l’amélioration de l’expérience de voyage, 13,2 % l’ont perçu comme à la mode et 8,4 % ont admis que les gens avaient opté pour un voyage durable en raison de la pression sociale.

La perception des voyages durables varie également parmi les répondants. Le rapport indique qu’une proportion croissante de voyageurs abordent désormais le terme de manière plus holistique, mettant l’accent sur les aspects économiques, culturels et de biodiversité en plus des considérations environnementales habituelles.

Environ 30 % des personnes interrogées reconnaissent l’avantage de soutenir les entreprises et les moyens de subsistance locaux, et 43 % pensent que le respect de la culture et du patrimoine des destinations locales fait également partie intégrante des voyages durables.

La prise de conscience croissante des voyages durables

La pandémie a été un moteur clé d’un désir plus fort de voyager de manière durable en raison du changement d’état d’esprit et de comportement des consommateurs.

Le rapport souligne que plus des deux tiers (67,8 %) des répondants ont cité le COVID-19 comme un catalyseur de leur appétit accru pour choisir des options durables. Environ 38,3% ont déclaré que les restrictions de voyage renforçaient leur attrait pour la nature, et 30,4% aspiraient à voyager plus près de chez eux. La pandémie a conduit de nombreux voyageurs à découvrir les trajets moyens-courriers et à réaliser comment cela peut contribuer à réduire leur empreinte carbone.

L’un des points forts du rapport est qu’il permet d’avoir un aperçu de la manière dont les voyageurs asiatiques et européens comprennent et pratiquent différemment les voyages durables.

Notamment, 21,3 % des répondants basés en Europe ont déclaré que les gens optent pour les voyages durables parce que « c’est à la mode », tandis que la part des voyageurs asiatiques qui ont adopté ce point de vue est beaucoup plus petite, à 7,1 %.

Ils différaient également dans leurs attitudes à l’égard du paiement d’un prix plus élevé pour des options durables, 39,1 % des voyageurs européens étant réticents à payer un supplément pour eux, contre 29,5 % chez leurs homologues asiatiques.

Malgré les disparités régionales, cependant, il ressort clairement du rapport que de plus en plus de personnes ont pratiqué le voyage durable sous de multiples formes.

Dans un contexte de sensibilisation accrue au développement durable, plus de la moitié (59,2 %) des répondants ont tendance à payer pour la compensation carbone afin de réduire l’impact de leur voyage.

Une opportunité significative pour les OTA

Malgré un pic de popularité pour des voyages plus respectueux de l’environnement, seuls 20 % des répondants n’ont signalé aucun obstacle à voyager durable, tandis que les autres ont rencontré divers obstacles.

Une visibilité insuffisante des options durables constitue un obstacle important à leur adoption à plus grande échelle. Les voyageurs attribuent cela à la difficulté d’accéder aux informations sur les produits de voyage durables, 32,9 % déclarant qu’il y a un manque d’options durables et 25,4 % affirmant qu’elles ne sont pas clairement indiquées.

En conséquence, un peu plus de la moitié d’entre eux (50,7 %) pensent que les agences de voyages en ligne (OTA) devraient clairement étiqueter les options durables, suivis par 41,5 % qui ont fait appel aux OTA pour faciliter la recherche de ces options, et 39,4 % qui ont suggéré que les OTA offrent des incitations. .

Alors que 67,7 % des voyageurs sont disposés à payer plus pour inclure des options durables dans leurs voyages. Ainsi, seulement 10 % d’entre eux prêts à payer plus de 10 % du prix total pour une option durable

Dans ce contexte, les agences de voyages en ligne et les plateformes de réservation ont une opportunité importante à exploiter, en présentant leurs références en matière de voyages durables. Le rapport montre qu’une écrasante majorité de 93,0 % des personnes interrogées envisageraient de réserver via des OTA qui offriraient des options durables plus importantes.

Jane Sun, PDG de Trip.com Group, a déclaré : « Les résultats réaffirment notre ambitions de mieux éduquer les voyageurs et de fournir un plus grand volume et une plus grande variété d’options de voyage fiables et durables. Nos conclusions sont un appel pour nous-mêmes comme pour nos alliés dans le secteur du voyage. À l’avenir, nous nous joindrons à des partenaires, des voyageurs et d’autres parties prenantes pour nous engager vers un monde plus durable. »



Hotels Econews- 4, rue des Tennerolles, 92210 Saint-Cloud. | Mail:jfb@hotelseconews.com | ©2015-2022 hotelseconews.com | Mentions légales