Voir le Menu
Accueil > actualités reportages > La vie des hôtels 2 > Nantes : l’hôtel Amiral renouvelle son étiquette environnementale et améliore (...)

Nantes : l’hôtel Amiral renouvelle son étiquette environnementale et améliore son score

Lors du renouvellement de son étiquette environnementale, l’hôtel Amiral de Nantes a obtenu une note de 4,4/5 en 2013. Sa précédente note datant de 2011 était de 3,8/5, ce qui montre une belle progression dans l’efficience environnementale.

Situé au centre du quartier historique et culturel de Nantes, cet établissement de deux étoiles est soucieux de son impact sur l’environnement et s’est engagé dans une démarche de développement durable en adhérant volontairement en 2011 à l’expérience de l’étiquetage environnemental. Grâce à une volonté affichée de s’améliorer encore, l’hôtel a récemment renouvelé son étiquette environnementale, avec à la clé une belle performance réalisée durant ces deux années, qui lui permet d’obtenir une note bien meilleure que la précédente : 4,4/5.

Une directrice d’hôtel à la barre

Assurée des multiples avantages que donne une politique de développement durable dans un établissement hôtelier, Nadine Witczak, directrice de l’hôtel Amiral à Nantes, décide dès 2007 lors de la certification Qualité Hôtel Cert de réduire le gaspillage, de produire moins de déchets, d’économiser l’eau et de diminuer la consommation énergétique. Pour se faire, elle met en place en concertation avec son équipe, l’écologie au quotidien au travers de nombreux gestes qui n’altèrent pas le confort des clients, ni la qualité du service. Le personnel de l’hôtel est d’ailleurs convaincu du bienfondé de la démarche. Ce dispositif innovant a permis de fédérer l’équipe autour d’un projet commun très motivant perçu comme un nouveau challenge à relever en interne. La mise en place des primes annuelles de développement durable pour chaque membre du personnel a contribué aux efforts fournis. Après avoir obtenu les labels Clef Verte en 2008 et l’Eco-label européen en 2011, la directrice de l’hôtel envisage d’améliorer encore plus les performances économiques et environnementales, tout en valorisant cette démarche auprès de ses clients. Mais à l’époque, il était difficile de se rendre compte du bénéfice de ces pratiques, ainsi que de prévoir les marges de progression.

Cap sur l’affichage environnemental

L’établissement choisit alors d’expérimenter en 2011 l’affichage environnemental qui permet de réaliser un audit au travers duquel les points faibles des différents postes de consommation apparaissent. Grâce à ce dispositif diverses actions ont été menés pour améliorer les différents indicateurs de l’étiquette et mesurer ainsi les marges de progression sur chaque indicateur. Pendant deux ans, chaque poste de consommation a été amélioré en mettant en place des actions adaptées. Par exemple, la chaudière qui était un gouffre énergétique, donc financier, a été remplacée par un générateur à condensation nettement plus économique. L’investissement reste important, mais est rapidement rentabilisé par la réduction de la consommation énergétique. Résultats, une forte réduction des consommations en énergie ainsi que des émissions de CO2 en baisse. Par ailleurs, la modification de certains équipements comme des détecteurs de présence dans les couloirs, le remplacement de certaines ampoules par des LED permet des économies importantes. Des modifications apportées aux systèmes de climatisation ont permis, en informant les clients sur l’utilisation optimale de ces équipements, surtout en période hivernale, de réaliser des gains énergétiques importants. Un gros effort a été réalisé sur la politique "achats" des produits alimentaires. Dorénavant les produits locaux, bio ou équitables, achetés en vrac ou en grand format sont privilègiers. Cela a permis de réduire les émissions de CO2 ainsi que les quantités de déchets ( 149 grammes de déchets par nuitée en 2013 contre 161 grammes en 2011). Ainsi, la qualité du service progresse, sans augmenter les dépenses.

Une bonne compréhension de la clientèle

La perception générale de l’écologie et du bénéfice pour notre planète à préserver les ressources naturelles et d’éviter le gaspillage, ne peut qu’inciter les chefs d’entreprises de l’hôtellerie à s’engager vers un tourisme plus responsable. Les clients ne sont d’ailleurs pas en reste, et depuis quelques années de réels changements interviennent dans les pratiques de ces derniers. Ils acceptent et comprennent très bien une démarche écologique et n’hésitent pas à faire des recommandations et à prodiguer des conseils qui sont toujours pris en compte, car leurs avis permet d’améliorer sans cesse la qualité des prestations au sein de l’hôtel.

Pour l’avenir : continuer dans cette direction

A l’écoute permanente des dernières innovations en matière de développement durable dans le secteur hôtelier, Nadine Witczak aspire à améliorer continuellement sa démarche, tout en garantissant un service de qualité aux clients. D’ailleurs, une réflexion est menée sur un projet d’innovation avec le blanchisseur et certains de ses fournisseurs. Projet qui a pour but de réduire les impacts et les coûts du nettoyage du linge qui représente le premier poste de coût et la première source d’émissions de gaz à effet de serre.



Hotels Econews- 4, rue des Tennerolles, 92210 Saint-Cloud. | Mail:jfb@hotelseconews.com | ©2015-2022 hotelseconews.com | Mentions légales