Devenir membre premium
Créer une fiche éco-professionnelle
Accueil > Eau, air, énergie, déchets > Généralités > Biofluides Environnement : une technologie innovante valorisant les eaux (...)

Biofluides Environnement : une technologie innovante valorisant les eaux grises

Le système E.R.S ( Energy Recycling System) développé depuis trois ans par Biofluides Environnement permet de récupérer les calories apportées par les eaux grises rejetées.

Que ce soit en hôtellerie et en restauration, on se retrouve face au problème des pertes de calories importantes contenues dans les eaux évacuées vers l’égout provenant des eaux grises (eaux usées "chaudes" provenant des lave-linge, lave-vaisselle, douches, éviers...) à des températures avoisinant 25-30°C. Le pôle de recherche et de développement de l’entreprise a développé une technologie visant à capter les calories contenues dans les eaux grises et à les recycler au service de tout autre processus. Les eaux usées ainsi « délestées » de leur chaleur sont ensuite rejetées à l’égout. Cette chaleur recyclée peut alors servir à alimenter des installations de chauffage, d’eau chaude sanitaire ou de traitement d’air. C’est pour exploiter ce gisement de chaleur perdue que Bio-uides Environnement a développé l’E.R.S... Avec comme enjeu principal la réduction de la facture énergétique.

Ne plus gaspiller les calories

L’intérêt de la technologie de Biofluides Environnement se distingue par son intégration à l’intérieur des bâtiments neufs ou existants, dans le prolongement de l’écoulement des eaux usées. Et donc sans toucher aux canalisations souterraines. Les eaux usées sont acheminées vers l’ERS ( Energy Recycling System), les calories sont récupérées dans la cuve revêtue d’un isolant thermique de 40 mm d’épaisseur à très faible coefficient de conductivité et protégée par une enveloppe en tôle d’acier inoxydable. L’ERS est prévu pour ne pas interrompre l’écoulement des eaux grises. Elles y rentrent à une température moyenne de 28°C et ressortent à 9°C. En passant, leurs calories sont transférées à la pompe à chaleur. Parallèlement, l’eau provenant d’un ballon de préchauffage passe, via le circuit condenseur de la pompe à chaleur de 8°C à 45°C. Une chaufferie se charge ensuite de la faire monter à 55°C, température nécessaire pour l’eau chaude sanitaire. Cette température pourrait aussi être suffisante pour alimenter un plancher chauffant.

La régulation du Biofluides E.R.S (objet d’une garantie décennale) est opérée par un automate programmable de conception Biofluides chargé d’optimiser la récupération de chaleur tout en assurant les fonctions de sécurité, de signalisation et de téléalarme.



ARTICLES CONNEXES

Bons investissements pour alléger la facture en eau

Des toilettes aux robinets en passant par le jardin, des investissements assez vite rentabilisés, et relativement modérés pour certains, assurent une importante économie d’eau.

Comment lancer un plan de lutte anti gaspi

Lancer un plan de lutte contre les gaspillages (déchets, eau, énergie…) dans son établissement dynamise une démarche de développement durable. Il doit même apporter satisfaction aux collaborateurs et aux clients.

Réguler efficacement le chauffage : pensez à la domotique

La régulation du système de chauffage doit permettre une correspondance idéale entre le besoin d’énergie et la quantité de chaleur effectivement produite.

Biolysair : une solution vraiment efficace contre la pollution de l’air intérieur

A l’heure où l’Union Européenne a décrété l’année 2013 comme celle de l’année de l’air, L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) déclare que la pollution de l’air intérieur est aussi une question de santé publique.

Un air intérieur sain : un enjeu de santé publique

Lors du deuxième colloque du SEIQA (Santé, Environnement, Qualité de l’Air) le docteur Isabelle Bossé, allergologue et Présidente de l’ARCAA( association de recherche clinique en allergologie et asthmologie) a rappelé l’importance de l’environnement sur les allergies.

Moins des deux tiers des canettes sont recyclées en France

Un peu plus de 130 canettes pour boisson sont utilisées en France par seconde, soit autour de quatre milliards par an, et ces boîtes d’emballage affichent une forte progression sur le marché, alors que deux Français sur trois ne savent pas que ces canettes se recyclent à l’infini ! D’où le cri d’alarme de l’ONG les Amis de la Terre.

La société Valdelia collecte et recycle les déchets d’éléments d’ameublement (DEA)

Sur les 1,7 tonnes de déchets de mobiler récupérés, un million va finir dans des centres d’enfouissement. Mais depuis le 1er mars 2013, sous l’impulsion du Grenelle II de l’environnement, les fabricants, les importateurs, et les distributeurs en ameublement devront assurer la prise en charge de la collecte, et du traitement des déchets issus de ces produits en fin de vie.

Respirez un air intérieur plus sain, grâce à la peinture dépolluante Onip Clean’R

L’année 2013 a été déclarée année européenne de l’air. L’amélioration de l’air atmosphérique est au programme, mais pas seulement, car la mauvaise qualité de l’air intérieur devient à juste titre, une préoccupation majeure pour la santé.

Une filière de recyclage pour les fenêtres et menuiseries

Paprec Group, Lapeyre et Saint-Gobain Glass donnent naissance à une filière industrielle française pour recycler les fenêtres et menuiseries en fin de vie en créant un partenariat vertueux.

Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com

S’abonner Copyright hotelseconews.com Mentions légales