Accueil > actualités reportages > Initiatives > Chambre Origine : Réda Amalou et Stéphanie Ledoux, architectes, nous livrent (...)

Chambre Origine : Réda Amalou et Stéphanie Ledoux, architectes, nous livrent leur conception de cette espace

Réda Amalou et Stéphanie Ledoux, architectes associés au sein de l’agence AW2, se sont engagés à concevoir sur EquipHotel, aux côtés de Laurent Delporte, un prototype de chambre appelée « Origine » qui rejoint leur conception générale de leurs projets architecturaux, à savoir une attitude éco-responsable. Ainsi, Origine reviendra sur les fondamentaux d’une chambre d’hôtel et réinventera les codes de l’hôtellerie en alliant développement durable, bien être et innovations. Tous deux ont bien voulu répondre à nos questions.

- Quelle est pour vous la définition d’un hôtel durable ?

De manière générale, avoir une attitude éco-responsable signifie pour nous de comprendre le contexte général dans lequel on agit. Il peut-être géographique, climatique, économique et programmatique ; il constitue dans tous les cas la matière dans laquelle puiser pour apporter la juste réponse. Pour nous, concevoir un hôtel éco-responsable est avant tout utiliser toutes les ressources immédiatement disponibles qui peuvent être mises au service du projet. : la brise, la lumière, les matériaux locaux, les savoirs faire... Toutes ces ressources ne seront pas utilisées de la même manière selon le contexte ; dans certains cas, on recherche l’exposition solaire, dans d’autres cas on s’en protège... On s’aperçoit assez vite que cette démarche nous permet de résoudre l’essentiel des questions d’insertion dans le site, de réductions des consommations d’énergie et de l’empreinte carbone. Nous appelons cela comprendre l’intelligence du site.

Viennent ensuite ce qu’on appelle les « solutions », qui permettent d’aller plus loin dans la démarche éco-responsable. Ce sont le plus souvent des équipements techniques, qui aident à maintenir le niveau dans l’hôtel : limiter l’utilisation de l’eau ou le recours à la climatisation, prévoir le traitement des déchets, permettre une maintenance et une exploitation durable...

Enfin, le dernier aspect est celui de la gestion hôtelière. Comme dans la plupart des projets, avoir une démarche éco-responsable, c’est avant tout avoir la certitude que la qualité générale du projet dépend beaucoup de sa pertinence en tant que projet durable. Dans l’hôtellerie, cette notion ne peut exister que si le gestionnaire hôtelier l’a intégrée en amont de son positionnement commercial. Un hôtel bien conçu et bien construit peut perdre toute sa qualité éco-responsable si la gestion ne suit pas. Il s’agit d’une démarche globale, dans laquelle chaque intervenant à sa place.

- Quelles technologies allez-vous introduire dans la chambre Origine pour préserver les ressources, notamment l’eau et l’énergie ?

Les technologies utilisées sont simples, une fois encore, l’objectif n’est pas d’accumuler les « gadgets », mais bien de cibler les technologies innovantes qui contribuent au bien-être, tout en apportant des solutions pour limiter les gaspillages. Par exemple, le système d’éclairage intelligent développé par Lutron permet d’augmenter le confort procuré par un éclairage adapté tout en économisant l’énergie. Ce dispositif réduit la puissance de l’éclairage par gradation continue, tout en maintenant un niveau raisonnablement uniforme de l’éclairement dans l’ensemble de l’espace. Ce système permet également de réduire la puissance dans les zones où la lumière du jour aide à éclairer l’espace ; Les équipements sanitaires sont choisis dans des gammes à économiseurs d’eau, comme le WC lavant Sensia Arena de Grohe et ses deux capacités de réservoir ou les commandes Sensory Sky de Dornbracht, dont la précision permet de diminuer la consommation d’énergie et d’eau.

- Quels types de matériaux bio-sourcés comptez-vous utiliser pour cette chambre ?

Nous avons proposé de travailler essentiellement avec le bois qui est un matériau bio-sourcé particulièrement intéressant. En architecture, il se décline à l’infini, que ce soit sous forme d’ossature (structure des bâtiments), de parements de façades, de finition intérieure ou de mobilier. Les filières de transformation sot aujourd’hui performantes et dans beaucoup de pays, les essences utilisables sont certifiées. Nous pensons qu’il y a encore beaucoup d’explorations à faire pour les utilisations possibles de ce matériau.

- Huit clients sur dix se disent sensibles au développement durable, quelles sont les innovations qui vont les séduire dans la chambre Origine ?

Du point de vue du client, les innovations les plus perceptibles seront probablement le confort du lit Noctea, réalisé exclusivement en matières naturelles comme le latex, la laine et le lin bio, ainsi que la qualité des couettes et oreillers sélectionnés dans la gamme de la Compagnie Dumas, qui s’engage dans la politique du zéro carbone. Ils apprécieront également la fontaine à eau filtrée Castalie, mise à leur disposition dans la salle de bain et qui évitera d’utiliser les bouteilles d’eau génératrices de déchets plastique. Enfin, comme nous le disions auparavant, les scénarios lumineux de Lutron leur apporteront confort et sérénité.

- En tant qu’architectes, ce concept de chambre « durable » vous semble t-il déclinable demain ?

L’idée fondatrice de la chambre Origine est d’exprimer le fait que cette chambre durable, bio-sourcée et ressourçante est avant tout un lieu de bien-être. L’utilisateur se retrouve au centre de la réflexion, en cohérence totale avec l’environnement qui l’entoure. Le lieu lui donne la certitude qu’en respectant l’environnement, l’expérience qu’il va vivre sera meilleure. C’est exactement ce qu’un hôtel doit proposer à ses clients : expérience et bien-être. Donc oui, ce modèle est déclinable, car il correspond parfaitement à ce que l’hôtellerie a de mieux à offrir dans le futur.

http://www.laurentdelporte.com/orig...

www.equiphotel.com



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com

Copyright hotelseconews.com Mentions légales