Accueil > actualités reportages > La vie des hôtels 2 > Congrès : 289 millions d’euros de retombées en 2012 pour l’hôtellerie de Paris (...)

Congrès : 289 millions d’euros de retombées en 2012 pour l’hôtellerie de Paris et d’Ile-de-France

Si Paris est le plus souvent synonyme de tourisme de loisirs, les congrès et autres salons ont des retombées importantes pour les hôteliers et restaurateurs. La clientèle étrangère est celle qui reste le plus longtemps et dépense le plus. Or, on sait que pour les entreprises le tourisme d’affaires est de plus en plus estampillé "développement durable".

1013 congrès dont 196 internationaux ont été recensés en 2012 à Paris par l’Office du tourisme et des congrès de Paris, soit une progression de 2% par rapport à 2011. Ces manifestations, dont 61% étaient d’ordre médical, ont drainé plus de 625 000 personnes dans la capitale. L’Office du tourisme souligne l’importance des étrangers pour les retombées économiques de ce secteur (plus de 1 milliard d’euros pour Paris et Ile-de-France) : ils représentent un tiers des congressistes mais représentent les deux tiers des dépenses totales du secteur qui a créé 17600 emplois. La durée de leur séjour de 4,3 jours en moyenne contre 2,8 pour un congressiste français. Au total, les retombées sont estimées à 289 millions d’euros pour l’hôtellerie et 135 millions d’euros pour les restaurants.

Le tourisme d’affaires représente près de 43% des nuités à Paris

Selon cette étude sur l’activité des congrès en 2012, le tourisme d’affaires représente 42,9 % des nuités de la capitale intra-muros (15 834 000 nuités), et 54, 9% dans la petite couronne parisienne. Le tourisme de loisirs arrive pour sa part à 21 075 000 nuites (57,1%). Le tourisme d’affaire est scindé en 4 secteurs : les salons, les congrès, les évènements d’entreprises et les hommes d’affaires individuels. Ils occupent respectivement 20%, 10%, 20% et 50% des nuités d’affaires. En terme de retombées, l’étude montre également que ce secteur du tourisme d’affaire échappe en partie à l’observation statistique. Mais sans échapper, de plus en plus aux politiques de développement durable des entreprises.



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales