Accueil > éco construction éco rénovation > Généralités > Fédération Unie des Auberges de jeunesse : au faîte du développement (...)

Fédération Unie des Auberges de jeunesse : au faîte du développement durable

Par essence, la Fédération Unie des Auberges de Jeunesse (FUAJ) est liée de manière intrinsèque aux notions de responsabilité sociale, d’environnement et d’accessibilité. Cette association a donc intégrée depuis longtemps la notion de développement durable.

"Economie de l’eau, voyage à pied, consommation de produits locaux… les Auberges de Jeunesse étaient écologiques dès le début, sans le savoir !"souligne Edith Arnoult Brill, Secrétaire Générale de la FUAJ. Initialement créées pour permettre aux jeunes voyageurs de découvrir les campagnes et de voyager tout en respectant la nature, les Auberges de Jeunesse sont liées à l’environnement depuis leur origine dans les années 30. A titre d’illustration, les premières structures étaient situées à l’écart des villes et espacées d’une journée de marche afin de pouvoir être reliées à pieds.

A ce jour, l’association respecte notamment la Charte Développement Durable de la Fédération Internationale des Auberges de Jeunesse qui porte sur des enjeux sociaux, écologiques et économiques incluant une forte implication des auberges de jeunesse dans le développement économique local, la valorisation du patrimoine culturel et la minimisation des impacts négatifs de l’activité touristique sur l’environnement.

Depuis 2010, l’association est également engagée dans la mise en place du label « Clef Verte », label international qui récompense les hébergements touristiques pour leur dynamisme en matière de gestion environnementale. A ce jour, 10 Auberges de Jeunesse du réseau FUAJ sont labellisées - Belle-île, Biarritz, Cadouin, Cancale, Grenoble, Lorient, Paris (D’Artagnan), Pontivy, Rennes et Rouen- et d’autres sont en cours.

Une nouvelle génération d’Auberges de Jeunesse

Si la fédération compte aujourd’hui 130.000 adhérents, elle continue à poursuivre son objectif de densification du réseau, et ce par la rénovation ou l’extension des Auberges de Jeunesse existantes ainsi que par la construction de nouvelles entités. C’est ainsi que depuis quelques années, une nouvelle génération d’Auberge de Jeunesse voit le jour.

  Les porte-drapeaux de cette nouvelle génération sont :

  • Auberge de Jeunesse de Lille – (ouverture en mai 2015) : Implantée dans un nouveau quartier solidaire situé Porte de Valenciennes (Euralille 4), le projet consiste en un équipement public regroupant l’Auberge de Jeunesse, un centre des innovations socio-économiques et un centre multi-accueil petite enfance. La maîtrise d’ouvrage est assurée par la Ville de Lille qui s’est engagée dans une politique ambitieuse de développement durable. Le bâtiment sera basse consommation et une gestion des eaux pluviales permettra de chauffer l’eau des douches par récupération d’énergie.
  • Auberge de Jeunesse Yves-Robert : Première Auberge de Jeunesse écologique dans une capitale. Ouverte en 2013, cette auberge de jeunesse est située dans le premier Eco-quartier solidaire de Paris. Le bâtiment BBC (Bâtiment Basse Consommation) et THPE (Très Haute Performance Energétique) respecte les normes HQE (Haute Qualité Environnementale). Equipée entre autre de panneaux photovoltaïques et solaires, d’une ventilation mécanique double flux, de double vitrage, d’un système de récupération des eaux de pluie, l’auberge de jeunesse fait la part belle aux matériaux à faible énergie grise* (bois, chanvre linoleum).
  • Auberge de Jeunesse de Grenoble : Le bâtiment a été déconstruit et reconstruit en 2004 selon les principes HQE avec une toiture végétalisée, une orientation appropriée à l’économie d’énergie (ensoleillement) et la gestion automatisée du chauffage et des volets.
  • Auberge de Jeunesse de Rouen : Ouverte en 2010, elle a été construite en préservant le patrimoine culturel et social (c’est une ancienne teinturerie avec des ateliers datant de 1780 et une maison de maître du début du 19e siècle). L’auberge de jeunesse dispose d’une toiture végétalisée et de 2 puits de géothermie qui lui permettent d’être quasiment autonome pour la production d’eau chaude.

L’Auberge de Jeunesse de La Rochelle est, quant à elle, la première en France à avoir reçu l’Ecolabel européen (catégorie services d’hébergement touristique), en décembre 2012. Créé en 2003, ce label engage à prendre en compte les impacts environnementaux des établissements.  



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales