Accueil > actualités reportages > Comprendre > L’empreinte carbone du séjour à l’hôtel a diminué en moyenne de 10% depuis 2015 (...)

L’empreinte carbone du séjour à l’hôtel a diminué en moyenne de 10% depuis 2015 selon CHSB

Le dernier indice de Cornell Hotel Sustainability Benchmarking (CHSB) montre que les émissions de carbone par mètre carré des hôtels dans le monde ont diminué de 10% depuis 2015. L’indice CHSB contient des données pour plus de 14 000 hôtels dans 55 pays provenant de 20 chaînes internationales.

La plus forte réduction a été enregistrée dans les hôtels du Royaume-Uni, où l’empreinte carbone a diminué en moyenne de 23,4% entre 2015 et 2018. Les hôtels en Inde, au Canada et aux États-Unis ont enregistré une baisse de 14,4%, 13,6% et 12,1%, respectivement. Les hôtels en Chine ont montré une amélioration légèrement moindre avec une réduction moyenne de 7,4% de leur empreinte carbone. Parmi les pays inclus dans l’indice, en 2018, les hôtels en Suisse avaient la plus faible émission de carbone (20,4 kg d’émissions de CO2 par mètre carré), tandis que ceux d’Afrique du Sud avaient la plus élevée (209,78 kg d’émissions de CO2 par mètre carré). Au niveau de la ville, les hôtels de Montréal sont les plus performants (24,63 kg d’émissions de CO2 par mètre carré) tandis qu’à Abu Dhabi, l’hôtel moyen émet 251,55 kg d’émissions de CO2 par mètre carré, indice le plus élevé.

Septième indice annuel de la CHSB

Ce rapport 2020 est le septième indice annuel CHSB, le plus grand benchmarking annuel de l’industrie hôtelière sur l’énergie, l’eau et le carbone. Ouvert aux hôtels et aux entreprises hôtelières de toutes tailles, CHSB sert de référence pour l’évaluation de l’industrie hôtelière dans le monde. Les hôtels ont été évalués en termes de performance énergétique, hydrique et carbone par rapport à l’ensemble des concurrents situés dans la même zone géographique, et zone climatique.

Eric Ricaurte, PDG de Greenview et auteur de l’indice CHSB, a déclaré : « Nous constatons une pression croissante des investisseurs pour que les entreprises comprennent mieux les risques sur le climat du fait de leur activité, et mettent en place des mesures pour réduire leurs émissions de carbone. Le fait que le rapport 2020 enregistre une augmentation de 25% du nombre d’hôtels participants par rapport à 2019 montre à quel point l’industrie est de plus en plus engagée dans la compréhension de sa performance environnementale. CHSB permet aux hôtels indépendants, ou à ceux qui ont des portefeuilles importants, de comparer leurs performances par rapport à leurs pairs et d’acquérir une compréhension plus approfondie des opportunités d’amélioration. En même temps, la CHSB fournit un étalonnage commun pour mesurer et rapporter la performance carbone, énergétique et de consommation d’eau des hôtels. Dans un secteur fragmenté et régionalement diversifié tel que l’hôtellerie, il s’agit d’un élément clé pour atteindre une ambition commune visant à accroître l’efficacité pour réduire l’impact négatif des activités. »

Linda Canina, Dr. Michael Dang Directrice du Center for Hospitality Research de la School of Hotel Administration de l’Université Cornell, a ajouté : « Le Center for Hospitality Research est ravi de publier l’index CHSB pour aider les hôtels à atteindre leurs objectifs de développement durable. J’encourage toutes les entreprises hôtelières du monde entier à participer au CHSB, afin que l’ensemble de données puisse continuer à croître pour profiter à l’industrie, aux consommateurs et surtout à l’environnement.



Hotels Econews- 4, rue des Tennerolles, 92210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales