Accueil > actualités reportages > La vie des hôtels 2 > L’hôtel "The Brando", en Polynésie Française, ouvre en juillet

L’hôtel "The Brando", en Polynésie Française, ouvre en juillet

Pour célébrer le vingtième anniversaire de la mort de Marlon Brando, l’hôtel "posé" sur le magnifique atoll de Tetiaroa situé à quelques kilomètres au nord de Tahiti, va recevoir ses premiers clients. "The Brando" est un projet unique alliant une hôtellerie de grand luxe à un projet eco-touristique innovant permettant de préserver au maximum la beautée naturelle et saisissante de cette île.

L’hôtel Brando comprendra 35 villas privées totalisant 41 chambres, dont 30 villas avec une chambre, 4 villas de deux chambres, et une villa de trois chambres. Le resort met en vedette ses installations, dont deux restaurants, deux bars, un spa construit au-dessus d’un lagon d’eau douce, les logements du personnel, et un centre de maintenance appelé éco-station. Après deux ans de travaux, cet hôtel écologique dont rêvait Marlon Brando, est devenu réalité. C’est la société Tahiti Beachcomber qui loue les 78 hectares aux héritiers de Marlon Brando. Il faudra débourser 3.000 euros par nuit pour une villa (bungalow avec piscine, baignoire en terrasse et vue sur le lagon), Par ailleurs, certaines villas comptent plusieurs chambres (à 8000 euros la nuit).

Ces tarifs comprendront notamment les repas gastronomiques proposés par le chef Guy Martin ( le Grand Véfour à Paris). Une nouvelle compagnie, Air Tetiaroa, assure le trajet de Tahiti en 20 minutes, et "The Brando" emploie environ 160 personnes.

Une climatisation écologique qui a fait ses preuves

C’est donc l’installation d’un système de climatisation par l’eau froide des profondeurs appelé SWAC, que le groupe a déjà posé à l’Intercontinental de Bora-Bora, qui a été choisi. C’est une société de Marseille, Géocéan, qui réalise ces travaux maritimes extrêmes. "On traverse le récif pour aller côté océan, au-delà du tombant", explique le responsable des études, Michel Colinet."On descend ensuite jusqu’à 960 mètres, à des profondeurs où même les pétroliers hésitent à aller. Une conduite est posée pour tirer l’eau et la remonter jusqu’au motu." Cette eau froide arrive à une température de 5,6 degrés à l’hôtel. Là, elle entre dans un échangeur thermique, une sorte de ’millefeuille en plaques de titane", où elle se trouve en contact avec l’eau du réseau secondaire qui se refroidira."Cela a demandé une préparation très importante : les études ont débuté il y a deux ans et demi. Mais le principe de l’échangeur est utilisé partout dans le monde, il est absolument maîtrisé" rajoute Michel Colinet.

Le développement durable au coeur de cet hôtel

Le défi ambitieux de cette réalisation était de concilier la préservation de l’environnement, les attentes de la clientèle, et le respect de la population locale. "En plus de l’utilisation des plus récentes technologies de pointe, pour obtenir des ressources renouvelables, sans sacrifier au luxe et au confort, "The Brando" offre aussi un jardin bio et un verger qui fournissent une nourriture saine à notre clientèle" a déclaré Silvio Bion, directeur général.



Hotels Econews- 4, rue des Tennerolles, 92210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales