Accueil > Eau, air, énergie, déchets > Généralités > L’interdiction des ampoules halogènes repoussée à 2018

L’interdiction des ampoules halogènes repoussée à 2018

Malgré un coût plus important à l’achat, les ampoules LED consomment en effet 10 fois moins d’énergie qu’une lampe halogène. Face à ce constat, la Commission européenne a envisagé d’interdire la commercialisation des ampoules halogènes dès 2016. Une mesure dans un premier temps validée mais qui ne sera finalement pas mise en place avant 2018.

Les États-membres de l’UE étaient réunis fin avril à Bruxelles afin de statuer sur la mise à jour du règlement européen consacré à l’écoconception, une mesure adoptée en 2008 pour fixer les exigences applicables aux produits consommateurs d’énergie. Cette réglementation prévoyait notamment de retirer de la vente les lampes halogènes (en raison de leurs impacts négatifs sur l’environnement) au profit des ampoules LED et fluocompactes de classe énergétique A ou B (les seules qui devaient être commercialisées au-delà de septembre 2016).

Finalement, l’interdiction des ampoules halogènes n’entrera pas en vigueur avant 2018 pour les ampoules de classe énergie D (les ampoules éco-halogènes). La mesure était en effet loin de faire consensus au sein de l’UE, notamment en raison des risques qu’elle faisait peser en matière de suppression d’emplois. Si l’intérêt écologique de cette interdiction a été l’argument principal des associations environnementales et des fabricants d’ampoules LED, les grandes entreprises spécialisées dans l’éclairage traditionnel avaient réclamé un report à 2020 (voire 2022) afin de disposer de plus de temps pour se reconvertir et redistribuer les emplois rendus obsolète par la mesure.

Selon une étude d’impact de la Commission européenne, rendue publique fin 2013, ce ne sont pas moins de 4.100 emplois qui étaient menacés par le retrait pur et simple des ampoules halogènes des étalages de vente. Aussi, les États-membres ont préféré voter en faveur d’un compromis : “reporter le retrait au 1er septembre 2018 donne plus de temps aux industriels pour créer des emplois de substitution”.

Des ampoules LED à des prix de plus en plus abordables

Selon une analyse récente réalisée par CLASP, l’Agence énergétique danoise et Energy Piano et fournie à la Commission européenne, les ampoules LED sont déjà beaucoup plus abordables et écoénergétiques que prévu. "Les ampoules LED actuellement proposées sur le marché atteignent des niveaux de prix qui n’étaient initialement attendus qu’en 2020, 2022, 2024 et 2025", précise CLASP dans un communiqué. "Cette formidable accélération de 5 à 11 ans en termes d’accessibilité des ampoules LED issues des principaux fabricants européens indique que les consommateurs bénéficient de périodes de rentabilisation très attractives et inférieures à 1 an, dans le cas d’une utilisation sur une prise résidentielle à hauteur de 3 heures par jour ", poursuit l’organisation de promotion des économies d’énergies.

Pour montrer l’efficacité des LED, les auteurs de l’étude rappellent que de grandes sociétés majeures proposant des éclairages grand public et professionnels, telles qu’IKEA et Erco, parient sur cette technologie. Elles ont notamment annoncé leur intention de ne vendre plus que des LED d’ici 2016, abandonnant les ampoules fluocompactes.

Une décision qui coûtera cher en économies d’énergie

Selon cette même note d’analyse, le report de la réglementation de deux ans engendrera une perte de 33 térawattheures (TWh) d’économies d’énergie sur 10 ans entre 2016 et 2026. Une consommation supplémentaire d’électricité dont le coût est évalué à 6,6 milliards d’euros par l’ONG CLASP. L’utilisation accrue des halogènes met à mal les économies électriques domestiques prévues par la Commission Européenne dans le cadre du retrait progressif des ampoules énergivores. Les halogènes représentant environ 70 % des ventes d’éclairage grand public, l’interdiction des halogènes devrait transformer totalement le marché de l’éclairage, au profit des LFC et LED. Mais le report de cette interdiction à septembre 2018 retardera les baisses de prix déjà enclenchées.



SortirDuPetrole.com

Hotels Econews- 4, rue des Tennerolles, 92210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales