Accueil > actualités reportages > Initiatives > Le GNI s’engage avec l’Agefiph pour l’emploi des travailleurs handicapés

Le GNI s’engage avec l’Agefiph pour l’emploi des travailleurs handicapés

Le GNI (Groupement national des indépendants hôtellerie et restauration) et l’Agefiph ont signé une convention de coopération en faveur de l’emploi des travailleurs handicapés dans les hôtels, cafés et restaurants. Un secteur qui concerne 315 000 établissements et 1 millions d’emplois.

Alors que le Gouvernement affiche une volonté forte de faciliter l’embauche et le maintien dans l’emploi des personnes handicapées, au travers, notamment, de la rénovation de l’Obligation d’emploi des travailleurs handicapés (OETH), cette convention a pour objectif de sensibiliser les professionnels à l’emploi des travailleurs handicapés des cafés, hôtels et restaurants. Elle se déploiera sur l’ensemble du territoire pendant une période de trois ans. Elle fait suite à la convention signée en 2014 avec le Synhorcat pour l’Ile de France et qui a donné des résultats plus que signifiants.

- Trois volets guident cette convention pragmatique :

  • le recrutement, la sécurisation des parcours professionnels et le maintien dans l’emploi ;
  • la formation, car selon Didier Chenet, président du GNI, « au moment de recruter, nos professionnels ne pensent pas « handicap », ils pensent qualification, compétence. Ils pensent formation ! »
  • le développement des relations avec le secteur adapté et protégés afin de renforcer les échanges avec ce secteur et responsabiliser les acheteurs. A l’occasion de la signature de cette convention, Didier Chenet a expliqué la mission que son organisation allait mener : « nous aurons un rôle de conseil, de facilitateur et d’accompagnateur » ; une ambition légitime au regard des résultats déjà obtenus au CFA Médéric, l’Ecole Hôtelière de Paris qu’il préside également avec :
  • 30 jeunes en situation de handicap en formation initiales préparant des diplômes allant du (CAP au BTS)
  • 13 jeunes en dispositif d’accès à l’apprentissage, les fameuses classes « passerelle » pour œuvrer rapidement en cuisine, en pâtisserie ou en salle. Didier Chenet a insisté sur le fait que cette convention devait aussi aboutir à la création d’une mission handicap de branche. « J’espère sincèrement, que cette mission handicap de la branche HCR verra le jour dans 3 ans, à l’issue de cette convention ».

Pour le GNI, « les travaux menés de concert avec l’Agefiph montrent qu’il existe une voie pour l’emploi des travailleurs handicapés. Une voie qui repose sur la sensibilisation, l’incitation, la réalisation et surtout l’action. »

Anne Baltazar, Présidente de l’Agefiph a rappelé que ce « travail est emblématique d’une volonté de l’Agefiph d’apporter une réponse la plus opérationnelle possible aux besoins exprimés sur le terrain à travers un accompagnement de proximité. Car cet appui renforcé aux TPE/PME est au cœur des orientations stratégiques de l’Agefiph ». En effet, l’Agefiph mettra à disposition des entreprises, et des personnes handicapées, au printemps, une nouvelle offre de services et d’aides financière et notamment des plus petites entreprises, pour lesquelles un accompagnement renforcé est prévu.



TOUS LES ECO-PROFESSIONNELS

SortirDuPetrole.com

Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales