Accueil > actualités reportages > Initiatives > Les "chèques restaurant” commencent à se dématérialiser

Les "chèques restaurant” commencent à se dématérialiser

La dématérialisation des chèques “restaurant” a débuté avec la sortie de la 1ère carte “titres-restaurant”. L’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie a signé une convention avec Monéo Applicam pour accompagner les professionnels dans ce changement.

L’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH) et Moneo Applicam viennent de signer une convention de partenariat gique visant à accompagner les professionnels de la restauration adhérents de l’UMIH vers la dématérialisation du titre‐restaurant “dans le respect des conditions réglementaires”. Cette collaboration “s’inscrit dans la démarche de l’UMIH d’informer et préparer au mieux ses professionnels à la cohabitation entre un titre‐restaurant dématérialisé et la version papier”, ajoute l’UMIH. Moneo Applicam, qui a lancé en mars dernier la 1ère carte titres‐restaurant en France (Moneo Resto), s’engage aux côtés de l’UMIH “à accompagner les restaurateurs avec des actions spécifiques de communication et de pédagogie tout au long de l’année”. La carte Moneo Resto sera notamment présentée lors du prochain Congrès de l’UMIH, à Cannes, du 26 au 28 novembre.

Gratuité des frais de gestion jusqu’à fin 2013

« Quelques mois après le lancement de Moneo Resto, le partenariat avec l’UMIH est aujourd’hui une opportunité majeure pour accompagner les restaurateurs dans la dématérialisation du titre‐restaurant. L’accélération du développement de Moneo resto annoncée en juin, avec la gratuité des frais de gestion jusqu’à fin 2013 pour les entreprises, trouve son plein écho dans ce partenariat qui ancre Moneo Resto dans la réalité quotidienne des restaurateurs et des salariés », a précisé Serge Ragozi, Directeur Général de Moneo Applicam. Pour l’UMIH, s’il n’est “pas question de supprimer définitivement le titre papier”, la dématérialisation apportera “de nombreux avantages pour les professionnels, notamment des taux de commission réduits et une disponibilité plus rapide de trésorerie”. Chaque année, ce sont près de 700 millions de titres‐restaurant qui sont dépensés par les salariés pendant leur déjeuner, avec un rythme de croissance d’environ 5% par an. Cela représente un chiffre d’affaires supérieur à 5 milliards d’euros. 35% de ces 5 milliards vont à la restauration traditionnelle.



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales