Accueil > labels, certification R.S.E > Labels pour l’hôtellerie et la restauration > Les critères obligatoires de l’Ecolabel européen

Les critères obligatoires de l’Ecolabel européen

Les critères "obligatoires" de l’Ecolabel européen sont une condition nécessaire mais pas suffisante pour obtenir ce label officiel.

Attention ! Outre les critères obligatoires qui suivent, l’hôtelier doit également valider un certain nombre d’options pour obtenir l’Ecolabel européen.
- 50% de son énergie doivent être d’origine renouvelable (si son environnement le lui permet), les huiles lourdes et le charbon sont interdits (sauf le charbon pour les cheminées décoratives).
- La chaudière doit avoir un rendement d’au moins 88 % (sauf les chaudières à biomasse) sinon doit être remplacée par une unité de haut rendement (92 % à 50 °C)
- Si l’hôtelier achète un système de climatisation il doit être de classe A.
- Efficacité énergétique et performance énergétique : l’Hôtel doit être conforme à la législation et à la réglementation locale.
- Les fenêtres des pièces et parties communes chauffées ou climatisées ont un niveau d’isolation thermique « conforme aux dispositions légales » et assurent « une isolation acoustique appropriée ».
- Si le chauffage ou la climatisation ne s’arrêtent pas automatiquement quand on ouvre une fenêtre, alors un dispositif d’information des hôtes (notice) doit être aisément accessible. Tout achat de nouveau système individuel doit être équipé d’un arrêt automatique à l’ouverture des fenêtres.
- Si les chambres ne sont pas équipées d’un système d’extinction automatique de la lumière lorsqu’elle sont vides, alors un dispositif d’information des hôtes (notice) doit être aisément accessible.
- Au moins 80% des ampoules doivent être de classe A, et 100% dans les lieux où elles peuvent être allumées pendant plus de 5 heures par jour, sauf si leurs caractéristiques ne leur permettent pas d’être remplacées.
- Les espaces extérieurs sont exclusivement chauffés avec des appareils alimentés par des sources d’énergie renouvelables.
- Le débit moyen des robinets est inférieur ou égal à 9l/minutes, sauf dans les cuisines et pour les robinets de baignoire.
- Une poubelle appropriée doit se trouver dans chaque toilette, les hôtes étant invités à l’utiliser.
- Les urinoirs sont équipés de chasses d’eau manuelles ou automatiques mais à cycle fixe.
- Les hôtes sont informés dès leur arrivée de la politique de protection de l’environnement de l’hôtel. ils savent que draps et serviettes sont changés à la demande, sinon selon telle ou telle fréquence.
- Les hôtes et le personnel doivent être informés concernant l’évacuation correcte des eaux usées.
- Les désinfectants ne doivent être utilisés que lorsque cela est nécessaire pour être conforme aux prescriptions légales.
- Déchets : les hôtes sont informés sur la manière dont ils peuvent trier les déchets. Des poubelles adaptées au tri doivent être mise dans leur chambre ou « à distance raisonnable ».
- Les déchets sont triés de manière optimale selon les possibilités locales, en portant une attention particulière aux produits « dangereux » comme les toners, les encres, les équipements de réfrigération et les équipements électriques, les piles, les ampoules basse consommation, les produits pharmaceutiques, les graisses et les huiles, ainsi que les appareils électriques. Si les autorités locales n’offrent pas de système approprié, l’hôtelier leur fait chaque année une demande de système de collecte triée en ce qui concerne les déchets « normaux » et une demande de déclaration indiquant qu’il n’existe pas de collecte en ce qui concerne les déchets dangereux.
- L’hôtelier ne propose pas de produits d’accueil jetables (shampooings ou autres), sauf obligation légale. Il ne propose de la vaisselle jetable que si elle est biodégradable et fabriquée à partir de matières premières renouvelables.
- Aucune portion préemballée n’est proposée au petit-déjeuner, sauf obligation légale et sauf matières grasses, pâte et produits laitier à tartiner, ainsi que produits pour régime diabétique.
- Moyens de déplacement : Faciliter dans l’hôtel l’information des hôtes et du personnel concernant le transport public et les transports les moins énergivores.
- La maintenance des chaudières doit être effectuée une fois par an, ou plus si besoin. Pour les système de climatisation, elle doit être réalisée selon la quantité de gaz à effet de serre fluoré contenue dans l’application : de une fois par trimestre à une fois par an.
- La direction doit établir un programme d’action avec « des objectifs environnementaux en matière d’énergie, d’eau, de produits chimiques et de déchets, ces objectifs devant être revus tous les deux ans ».
- L’hôtel doit fournir au personnel « des informations et une formation, y compris des procédures écrites ou des manuels ».
- L’Hôtel fournit à ses hôtes des informations concernant ses actions et l’invite à soutenir des objectifs environnementaux.
- L’Hôtel doit suivre sa consommation d’énergie (électricité et autres sources) et d’eau dans la mesure du possible un fois par mois. Il doit pouvoir exprimer les données en terme de consommation par nuitée et par mètre carré de surface intérieure. Même chose pour les produits chimiques.



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales