Accueil > actualités reportages > Energies renouvelables > Les énergies renouvelables ont produit 12,9% de l’électricité mondiale en (...)

Les énergies renouvelables ont produit 12,9% de l’électricité mondiale en 2018

En amont du Sommet mondial des Nations Unies sur le climat du 23 septembre 2019, plusieurs organisations publient un rapport sur la place des énergies renouvelables dans la production mondiale d’électricité et sur le montant des investissements qu’elles brassent. En 2018, ces derniers ont atteint 272,9 milliards de dollars américains, pour générer 12,9% de l’électricité planétaire.

En amont du Sommet mondial des Nations Unies sur le climat qui doit avoir lieu le 23 septembre 2019, un rapport intitulé "Les tendances mondiales en matière d’investissements dans les énergies renouvelables de l’année 2019" a été publié par l’Ecole de finance et de management de Francfort, en collaboration avec la société de recherche BloombergNEF et le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE). Son objet : chaque année depuis 2007, analyser les investissements réalisés pour développer les filières d’énergies renouvelables à l’échelle planétaire, et esquisser les perspectives pour l’année à venir. D’après ce document, les sommes consacrées aux capacités d’énergies renouvelables durant la décennie actuelle (de 2010 à 2019 compris) devraient atteindre les 2.600 milliards de dollars américains (environ 2.355 milliards d’euros), avec une prédominance du solaire sur les autres sources de production. Cette enveloppe, pour le moins colossale, pourrait ainsi multiplier par quatre les capacités en énergies renouvelables - hormis les grandes centrales hydroélectriques -, passant de 414 GW à la fin de l’année 2009 à 1.650 GW à fin 2019. A elle seule, l’énergie solaire aura capté la moitié de ces investissements, soit 1.300 milliards de dollars américains (environ 1.177 milliards d’euros), au cours de cette décennie, ce qui aura permis à sa capacité de production de passer de 25 GW au début de 2010 à 663 GW d’ici la fin 2019. Soit la consommation d’électricité annuelle de 100 millions de foyers aux États-Unis. Pour l’heure et d’une manière générale, les énergies renouvelables ont produit 12,9% de l’électricité mondiale en 2018, contre 11,6% en 2017. Une hausse qui a en outre évité l’émission de deux milliards de tonnes de dioxyde de carbone au cours de l’année dernière ; un chiffre non-négligeable quand on sait que les émissions mondiales de CO2 ont atteint 13,7 milliards de tonnes en 2018.

Le coût des énergies renouvelables est de plus en plus compétitif depuis le début de la décennie

D’après le rapport commandé par le PNUE, la décennie sur le point de s’achever verra "une capacité nette d’installation installée" (sic) de 2.366 GW, toutes technologies de production confondues (énergies fossiles comme énergies propres). Dans le détail, le photovoltaïque occupe là encore le haut du podium, avec 638 GW, suivi par le charbon (529 GW), puis l’éolien (487 GW) et le gaz (438 GW). Les spécialistes notent par ailleurs que le coût des énergies renouvelables est de plus en plus compétitif depuis le début de la décennie : par exemple, le coût de production de l’électricité pour le solaire s’est effondré de 81% depuis 2009, tandis que celui de l’éolien terrestre a chuté de 46%. Pour la directrice exécutive du PNUE, Inger Andersen, ces chiffres témoignent de l’excellent rendement des énergies propres.

L’Europe devance les États-Unis en termes d’investissements

Les États-Unis ont engagé 356 milliards de dollars dans la transition énergétique, et le Japon 202 milliards, ce qui en fait respectivement les 2e et 3e plus gros investisseurs en énergies renouvelables. Quant à l’Europe, le montant des investissements de l’ensemble de ses pays-membres s’élève à 698 milliards de dollars, soit environ 633 milliards d’euros, ce qui en fait de ce point de vue la 2e puissance mondiale en termes d’investissements, après la Chine. Mais par pays, la plus grande contribution européenne revient à l’Allemagne, avec à peu près 162 milliards d’euros. Le Royaume-Uni arrive dans la foulée, en ayant consacré environ 110 milliards d’euros. S’agissant de la France, on retiendra qu’elle a fléché environ 3,7 milliards d’euros vers les énergies renouvelables en 2018, une enveloppe en retrait de 8% par rapport à 2017. D’autres chiffres s’avèrent impressionnants : l’Espagne, avec à peu près 6,7 milliards débloqués l’année dernière, enregistre un décollage fulgurant de... 859%. Cependant, les observateurs notent un dispersement des investissements durant l’année 2018 : 29 pays ont dépensé chacun plus de 1 milliard de dollars américains, contre 25 en 2017. A noter : les analystes de BloombergNEF tablent sur 1,2 GW de nouvelles installations pour l’éolien maritime d’ici 2030 ; une énergie pour laquelle les deux marchés les plus importants devraient être la France et le Japon.



Emplois hôteliers

SortirDuPetrole.com

Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales