Accueil > actualités reportages > La vie des hôtels > Les meilleures pratiques environnementales pour le nouvel hôtel de Pierre (...)

Les meilleures pratiques environnementales pour le nouvel hôtel de Pierre Fabre Dermo-Cosmétique

Pierre Fabre Dermo-Cosmétique (PFDC), filiale du groupe Pierre Fabre, a ouvert en juin un hôtel de standing international sur le site de sa station thermale à Avène-les-Bains (Hérault) spécialisée en dermatologie et reconnue d’utilité publique depuis 142 ans. Ce nouvel établissement hôtelier, propriété de Pierre Fabre Dermo-Cosmétique, a été conçu par l’architecte Roger Taillibert, membre de l’Institut.

Cet établissement permettra d’accompagner les développements parallèles de la station thermale et de la marque Eau thermale Avène, première marque de PFDC, qui connait une croissance internationale exceptionnelle. Le nouvel hôtel, sobrement baptisé : « Eau thermale Avène, l’hôtel », a été érigé en lieu et place du précédent bâtiment qui datait de la fin des années 1980. Sa construction, débutée en novembre 2013, a nécessité l’intervention de 32 prestataires originaires à 94% de la région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées et à 31% de l’Hérault. D’une architecture à la fois audacieuse et parfaitement intégrée au site naturel de la station thermale, l’hôtel compte 56 chambres et 4 suites, ainsi qu’un Atrium décoré d’arbres véritables et de photographies du parc naturel du Haut-Languedoc réalisées par des artistes régionaux. L’établissement vise une classification « 4 étoiles » (en cours d’attribution) quand le précédent n’était classé que « 3 étoiles ». Il accueillera annuellement de 7 500 à 8 000 nuitées, réparties entre curistes et partenaires internationaux de la marque Eau thermale Avène. L’hôtel emploie 18 personnes à temps plein, auxquelles s’ajoutent une vingtaine de saisonniers pendant la saison thermale (mars à novembre). Au total, Pierre Fabre Dermo-Cosmétique emploie 290 personnes à plein temps sur le site d’Avène, répartis entre l’unité de production (250), l’hôtel (18), les thermes (17) et le Laboratoire de l’eau (4). 

Un haut niveau environnemental

Conformément à la stratégie de développement durable du groupe Pierre Fabre et de la marque Eau thermale Avène, l’hôtel a été conçu et sera géré selon les meilleures pratiques de qualité environnementale. D’une part, les chantiers de déconstruction de l’ancien bâtiment et de construction du nouveau ont été conduits de sorte à protéger la biodiversité du site de la station thermale, à prévenir tout risque de pollution de la source d’eau thermale et à valoriser au maximum les déchets issus de la déconstruction. D’autre part, le nouveau bâtiment a été conçu pour limiter les déperditions énergétiques (isolation thermique, orientation des vitrages favorisant les apports solaires en hiver, protections solaires sur l’ensemble des vitrages limitant l’apport de chaleur en été, etc.) et favoriser l’utilisation d’énergie renouvelable (panneaux solaires pour produire l’eau chaude sanitaire, échanges thermiques avec la rivière Orb voisine et la source thermale). Par ailleurs, une attention particulière a été apportée afin d’assurer aux futurs clients un niveau optimal de confort acoustique, visuel et hygrothermique.

L’hôtel est en cours de certification selon le référentiel français NF Haute Qualité Environnementale (HQE) pour laquelle il vise le plus haut niveau (« Exceptionnel »). Au plan international, il vise le niveau « Very Good » selon le référentiel BREEAM d’évaluation du comportement environnemental des bâtiments développé par le Building Research Establishment (BRE), organisme privé britannique de recherche en bâtiment qui fait office de référence internationale et n’accorde que rarement un tel niveau d’excellence. 

Photos© Laboratoires Pierre Fabre 



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com

Copyright hotelseconews.com Mentions légales