Accueil > Eau, air, énergie, déchets > Généralités > Mandarin Oriental fait le point sur l’avancée de l’élimination des plastiques à (...)

Mandarin Oriental fait le point sur l’avancée de l’élimination des plastiques à usages unique dans ses hôtels

En octobre 2019, Mandarin Oriental Hotel Group s’est engagé à éliminer tous les plastiques à usage unique dans son portefeuille d’hôtels de luxe d’ici fin mars 2021. Bien que le calendrier initial d’achèvement soit susceptible d’être affecté par les effets mondiaux du Covid-19, ce premier rapport d’étape souligne à la fois les réalisations réalisées à ce jour et certains des défis rencontrés.

Le Groupe s’est engagé à éliminer le plastique à usage unique dans toutes les zones des hôtels, y compris les chambres, Spa, service de transport, les restaurants et bars, ainsi que dans les zones invisibles pour les clients, comme les bureaux, les cuisines et le back office.

Le Groupe s’est initialement concentré sur 60 des articles à usage unique les plus couramment utilisés identifiés par les hôtels, qui représentent 95% du nombre total d’objets en plastique à usage unique utilisés dans les hôtels. Ces articles ont soit été éliminés, soit sont en voie d’élimination à mesure que le stock actuel de plastique est épuisé. Un exemple de l’un des objets concernés, ce sont les bouteilles d’eau en plastique. Une mise en bouteille d’eau sur site a ainsi été introduite dans les hôtels du Groupe à Hong Kong, Macao, Kuala Lumpur, Singapour, Taipei, Genève, Londres, Miami et New York, en vue de déployer cette initiative à l’échelle du groupe. Les chiffres actuels sont encourageants ; par exemple, Mandarin Oriental, Kuala Lumpur, a été en mesure d’éliminer près d’un demi-million de bouteilles d’eau en plastique des chambres et des installations de restauration en un an.

Les alternatives aux tubes de dentifrice se sont également révélées difficiles à trouver, mais après plusieurs mois de recherche auprès des fournisseurs, le Groupe propose désormais des comprimés de dentifrice. Ces petites capsules de dentifrice sont conditionnées dans du papier certifié FSC et sont en cours de déploiement dans l’ensemble des hôtels du Groupe.

De nombreuses alternatives écologiques

Le Groupe élargit désormais la portée de ses recherches pour identifier des alternatives écologiques viables aux articles en plastique à usage unique restants au sein de ses propriétés. Ainsi, les hôtels sont encouragés à choisir des éco-alternatives à base de fibres végétales réutilisables ou non traitées lorsque cela est possible, et tous les objets qui s’avèreront efficaces seront ensuite introduits dans la collection.

Le prochain défi, qui n’était pas intégré dans le planning initial, est un défi externe : l’utilisation d’emballages en plastique utilisés pour livrer des marchandises dans nos hôtels. Le groupe se rend compte que la suppression de ce type d’emballage peut prendre beaucoup plus de temps à arriver, car c’est un domaine qui s’avère difficile à influencer. Mandarin Oriental poursuivra ses efforts pour arriver à bout de ce problème grâce à son propre code de conduite fournisseur et à l’engagement continu des fournisseurs concernés. Bon nombre des autres articles en plastique ont été remplacés par des matériaux écoalternatifs, comme des sacs à linge et des lingettes à chaussures lavables et réutilisables, des pailles en papier, métal ou en bambou, des luffas naturels, des spatules en bois et des cuillères de dégustation en métal dans les cuisines… De nombreux articles de toilette ont été remplacés par des alternatives sans plastique certifiées durables, notamment pour remplacer les disques de coton, rasoirs, écouteurs, bonnets de douche et mousse à raser.

Les hôtels expérimentent également des distributeurs muraux pour remplacer les petits contenants de gel douche et shampoing en plastique, et travaillent avec des marques de luxe telles que Fig & Yarrow et Diptyque pour s’assurer qu’ils peuvent être remplis avec des produits appropriés, sans composants chimiques.

Des objectifs ambitieux

Des défis subsistent, car certains matériaux comme les films plastique et les sacs poubelle, sont difficiles à éliminer de manière pratique ou à trouver des alternatives vraiment durables. Des essais sont actuellement en cours pour remplacer le film alimentaire par des articles réutilisables qui peuvent être facilement nettoyés, tels que des boîtes de conservation, des enveloppes de silicone ou de cire d’abeille, ou encore des sacs poubelle sans toxines solubles dans l’eau. Bien qu’il ait été possible d’obtenir des brosses à dents sans plastique à 97%, les brosses à dents 100% d’origine végétale ne sont pas disponibles actuellement. Cependant, la recherche en cours dans ce domaine montre que nous gardons espoir qu’une éco-solution complète sera bientôt disponible.

La pandémie actuelle de COVID-19 a d’ores et déjà eu un certain impact sur les efforts du groupe en la matière. L’épuisement du stock actuel de produits en plastique dans les hôtels a ralenti, et les nouveaux protocoles et exigences d’hygiène découlant de la pandémie posent des défis qui pourraient bien affecter le calendrier initialement établi. Cependant, Mandarin Oriental reste attaché à son objectif initial d’élimination à 100% tout en envisageant un potentiel retard dans la suppression de certains articles. Le travail se poursuit donc pour obtenir les meilleurs résultats possibles dans l’ensemble du portefeuille d’hôtels et dans les délais impartis initialement.

« Nous nous sommes fixé un objectif ambitieux d’éliminer tous les plastiques à usage unique de nos établissements d’ici la fin mars 2021. Bien que notre calendrier soit susceptible d’être ajusté en raison de la pandémie, nous restons concentrés sur la réalisation de nos objectifs et nous pensons que nous pouvons lancer un élan précieux à notre industrie et au monde dans son ensemble », a déclaré James Riley, Directeur Général du Groupe. « Je suis heureux de voir que nos équipes ont complètement relevé ce défi ensemble, dans le cadre de notre engagement commun à assumer les responsabilités de développement durable du Groupe », a-t-il ajouté.

Les équipes de chaque hôtel ont travaillé dur pour trouver des solutions qui peuvent être partagées comme exemple. Mandarin Oriental collabore également avec ses fournisseurs pour favoriser un approvisionnement responsable et fournir des produits alternatifs à la fois viables et adaptés à l’environnement hôtelier de luxe.

Le Groupe publiera le prochain rapport d’étape en octobre 2020.



Emplois hôteliers

SortirDuPetrole.com

Hotels Econews- 4, rue des Tennerolles, 92210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales