Accueil > actualités reportages > La vie des hotels > Pas d’été indien pour l’hôtellerie française

Pas d’été indien pour l’hôtellerie française

Selon In Extenso Tourisme, Culture & Hôtellerie, tous les indicateurs sont dans le rouge au mois de septembre, en termes de fréquentation, de recette moyenne, toutes catégories confondues. C’est l’ensemble des grandes zones de la France qui sont touchées. L’Ile-de-France, la Côte d’Azur, mais également la Province qui enregistre ce mois-ci des RevPAR en retrait sur toutes les catégories, excepté sur le Luxe.

Grâce aux bonnes performances enregistrées depuis le début de l’exercice, la Province reste malgré tout en progression en résultats cumulés. Tenant compte de cette tendance, certains hôteliers ont été contraints de revoir leurs prévisionnels à la baisse pour le dernier trimestre.

L’hôtellerie parisienne souffre toujours et termine le troisième trimestre sur une note encore négative. Les RevPAR sont en retrait sur le mois écoulé. La clientèle internationale est toujours absente et le segment Luxe est logiquement le plus impacté (RevPAR en recul de -22% à fin septembre). Notons toutefois que certains hôteliers situés dans des quartiers d’affaires et à proximité de grands sièges sociaux ressentent le début d’une reprise avec le retour de la clientèle business, toujours fidèle et présente lors des événements importants tels que Maisons et Objets, Salon des véhicules de loisirs, la Biennale, la Fashion Week, etc. Pour autant, en année paire, le calendrier événementiel reste moins chargé que l’année dernière et les résultats, bien entendu, en retrait. L’hôtellerie Haut de gamme du pôle La Défense enregistre un TO de 75% ce mois-ci contre un TO qui dépassait 90% ces deux dernières années à la même période. Le risque sécuritaire reste prégnant et la tendance des clientèles, d’agrément comme d’affaires, à réserver en dernière minute est un facteur d’incertitude. Les hôteliers ont du mal à se projeter, mais anticipent, quoiqu’il en soit, un dernier trimestre en recul.

Contrairement à Paris, l’hôtellerie de Luxe en Province hors Côte d’Azur réalise de bonnes performances au mois de septembre et termine donc ce troisième trimestre avec un RevPAR de +12%. Concernant toutes les autres catégories, les RevPAR sont en retrait mais clôturent le troisième trimestre avec des RevPAR positifs. Notons les bonnes performances des littoraux français qui auront su capitaliser sur une belle arrière saison pour enregistrer des résultats en progression sensible.

Sur la Côte d’Azur, l’activité semble reprendre lentement avec le retour de la clientèle affaires qui apporte une fréquentation appréciable en semaine, même si l’activité reste plus calme les week-ends. Ainsi, le segment Luxe a été soutenu par la tenue de plusieurs événements, notamment le Monaco Yacht Show, le Yachting Festival de Cannes. La présence de la clientèle d’affaires peut, pour partie, compenser la baisse du tourisme d’agrément. Le dernier trimestre pourrait être positif compte tenu du calendrier événementiel, tant que ces manifestations sont maintenues. L’inverse compliquerait la tâche des hôteliers, comme à Lille avec l’annulation dès le début du mois d’août de la Grande Braderie.



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com

Copyright hotelseconews.com Mentions légales