Accueil > Eau, air, énergie, déchets > Généralités > Quel coût carbone pour la fabrication des palettes en carton Unilever (...)

Quel coût carbone pour la fabrication des palettes en carton Unilever ?

Les palettes en carton font réaliser des économies de carburant et de sueur aux distributeurs. Unilever France a même reçu le prix Essec de la consommation responsable, dans la catégorie « Gestion des énergies », pour le déploiement de la palette carton Kaypal MR. Mais quel est le coût carbone de fabrication de ces palettes ? Les économies de CO2 effectuées du côté transport le compense-t-il ? Véritable lutte contre le changement climatique ou "green washing" au service d’un business ? Il est nécessaire d’avoir ces éléments pour savoir si ces produits sont vraiment meilleurs pour le climat que les palettes en bois. On attend les chiffres d’Unilever.

Le marché de la palette en carton a le vent en poupe pour remplacer le bois. Vous savez ces palettes qui finissent parfois dans votre hôtel. Développée en 2010 à la demande d’Unilever France (Carrefour), par l’entreprise DS Smith Packaging, sur le site français de Saint-Juste-en-Chaussée, dans l’Oise, cette palette qui pèse 3,5 kg à la place de 23 kg pour son homologue en bois, est la première du genre en Europe. Pour les responsables, il s’agit bel et bien d’une vraie « révolution » en ce qui concerne « la préparation et la livraison des commandes entre industriels et distributeurs ».

Une palette 6 à 7 fois moins lourde que la palette en bois

Baptisée Kaypal MR, cette palette ultra légère est composée « de papier recyclé, et 100% recyclable ». De facto, par sa facilité de manipulation, voici une alternative à l’utilisation de la classique palette de 6 à 7 fois plus lourde. Les dirigeants sont fiers de leur Kaypal MR. Elle limite « les risques de casse produit lors de la préparation des commandes », elle permet « d’optimiser le remplissage des camions » et donc, de réduire « les émissions de CO2 du réseau logistique Unilever et de ses clients ». Cette réduction est estimée à environ 50 tonnes par an pour Uniliver. Ce qui équivaut d’après nos calculs, à la consommation annuelle de CO2 d’environ 5 ou 6 personnes. Préparé par un ESAT (Etablissement et service d’aide par le travail), ce qui permet de faire travailler des travailleurs handicapés, la palette en carton se donne une image positive. Elle facilite également le travail de manutention et réduit la pénibilité. Les travailleurs concernés (préparation des commandes) manipulent ainsi 1 tonne de moins par jour. Autre avantage de cette palette : elle peut être utilisé jusqu’à 4 fois, grâce à un « système de rotation mutualisée des palettes ». Traduction : un système qui ne fait pas porter deux fois la même charge à la même palette.

100 000 palettes en carton utilisées chez Unilever

Pour Bruno Witvoet, Président d’Unilever France, « Unilever France fait partie des entreprises leaders en France dans l’utilisation de la palette carton Kaypal MR, avec près de 100000 palettes utilisées par an, soit la moitié environ des palettes utilisées actuellement. En 2013, nous poursuivrons notre engagement de doubler nos volumes d’utilisation (…) en encourageant l’ensemble de nos clients distributeurs mais aussi les industriels, à adopter cette palette. Une telle démarche s’intègre en fait dans la logique du groupe Unilever qui a récemment mis en place un Plan pour un Mode de Vie Durable. Son objectif : « Doubler le chiffre d’affaires du groupe d’ici 2020 tout en réduisant son impact environnemental et en améliorant son impact sociétal ».

Transport : une économie de 260 g de CO2 par palette chez Carrefour

Nos objectif sont ambitieux, indique Mark Shaw, directeur géneral de DS Smith Packaging France-Espagne, puisque nous entendons atteindre 10 % du marché de la palette de couche d’ici 3 ans. Même enthousiasme chez Carrefour, où Pascal Bruneteau, de la Supply Chain France, indique : « Depuis leur mise en circulation en janvier 2011, ce sont plus de 200 000 palettes « carton » qui ont transité dans nos entrepôts. En 2012, 32 entrepôts d’hypermarchés et de supermarchés Carrefour ont réceptionné 15 000 palettes en carton par mois en moyenne. Nous sommes parvenus à économiser 260 g de CO 2 par palette, grâce à un meilleur remplissage du camion et un poids transporté moindre. Cela revient à 4 tonnes d’émissions C0 2 en moins chaque mois, soit encore 48 t par an, et avec en plus un gain de plus de 3000 tonnes à ne pas manutentionner par nos opérateurs.

Prix Essec de la consommation responsable : Unilever choisie à l’unanimité !

Pour le déploiement de cette palette carton Kaypal, Unilever France a reçu le prix Essec de la consommation responsable, dans la catégorie « Gestion des énergies ». Unilever France a été choisi à l’unanimité par « un jury composé de personnalités expertes et de représentants des étudiants de l’Essec ». Depuis 2008, la compagnie indique avoir réduit ses émissions de CO 2 de plus d’un million de tonnes, soit les émissions équivalentes à 250000 voitures. Unilever travaille environ avec 173 000 personnes autour du monde pour des ventes annuelles de l’ordre de 51 milliards d’euros. A l’Horizon 2017, DS Smith Packaging vise 5 millions de mouvements annuels. Dans cette perspective, cette entreprise espère que « plus de 3000 tonnes de CO2 seront économisées chaque année », grâce à ces palettes en carton.

Coût carbone de la fabrication du papier-carton : entre 3,85 et 6,3 kg de CO2 pour 3,5 kg de produit

Reste que pour connaître le vrai bilan carbone de cette palette « light », et donc pour savoir si elle est réellement bénéfique à une réduction des gaz à effet de serre dans l’atmosphère, il est en particulier nécessaire de connaître le coût carbone de sa fabrication à Saint-Just-en-Chaussée, dans l’Oise, et également son coût de recyclage, et de comparer tout ça à l’analyse de cycle de vie de la palette « bois ». Nous avons demandé ces chiffres à Unilever. Gageons que nous les obtiendrons bientôt. Néanmoins, selon nos informations (bilan carbone, analyse du cycle de vie d’une palette « bois »), la fabrication d’une tonne de papier ou carton « coûte » entre 1100 et 1800 kg d’équivalent CO2. Pour une palette de 3,5 kg, il ne serait pas étonnant de se retrouver dans le haut de la fourchette 3,85– 6, 3 Kg équivalent CO2. Ce qui fait pour 100 000 palettes entre 385 tonnes et 630 tonnes d’équivalent CO2. Les économies citées de 260 g d’équivalent CO2 par palette et de 50 tonnes d’équivalent CO2 au niveau de toute la logistique d’Unilever, sont-ils donc vraiment significatifs ?

Palette en bois : une fabrication moins gourmande en CO2 !

Le coût carbone de la fabrication d’une palette en bois est lui de 3,22 Kg équivalent CO2 selon le Syndicat de la palette (Sypal), soit 322 tonnes d’équivalent CO2 pour 100 000 palettes. Sur l’ensemble de son cycle de vie, ce coût est de 21,6 kg équivalent CO2. Et en plus le bois stocke le carbone atmosphérique. Moralité : la palette en carton est tentante grâce à sa facilité de manipulation. Mais pour les économies "carbone" sur l’ensemble du cycle de vie de la palette, on n’achète pas ! Du moins pour l’instant.



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales