Accueil > actualités reportages > La vie des hotels > Rechute quasi générale de l’activité hôtelière en avril

Rechute quasi générale de l’activité hôtelière en avril

Après des performances en mars globalement satisfaisantes (à l’exception de Paris-Ile de France), celles d’avril sont en retrait marqué pour la majorité des catégories, luxe excepté.

Sur la majorité du territoire, le rapport mensuel de l’observatoire In Extenso TCH (Tourisme Culture & Hôtellerie), groupe Deloitte, constate une baisse d’activité, notamment la Côte d’Azur et sur la majorité des agglomération à l’exception de Bayonne-Anglet-Biarritz, Grenoble, Lille, Monaco, Strasbourg.

La conjonction des effets des attentats de Bruxelles fin mars et des calendriers scolaires et événementiels défavorables explique pour une grande part la faiblesse de l’activité sur le poids. Les attentats ont surtout affecté la fréquentation internationale, le calendrier et la météo déprimée ont davantage pesé sur la clientèle domestique qui avait dopé l’activité en mars.

Enfin, note In Extenso, " en année paire, et sur un mois d’avril 2016 qui concentre les vacances scolaires de Pâques pour l’ensemble des zones, les clientèles affaires ont été peu présentes et n’ont pu prendre le relais des clientèles loisirs absentes. Ainsi (...) de nombreux hôteliers ont adopté une politique tarifaire agressive qui n’aura finalement eu que peu d’effet sur la fréquentation, et c’est donc le double effet de la baisse de la fréquentation et des prix moyens qui tire les RevPAR vers le bas."



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales