Accueil > actualités reportages > Comprendre > Selon le Baromètre Deloitte-In Extenso l’hôtellerie française engrange de bons (...)

Selon le Baromètre Deloitte-In Extenso l’hôtellerie française engrange de bons résultats

La tendance positive amorcée durant l’été se prolonge en septembre, même si elle est plus marquée en Île-de-France qu’en région. À l’échelle nationale, toutes les catégories affichent des chiffres d’affaires hébergement en hausse et de bons niveaux d’occupation.

La tendance positive amorcée durant l’été se prolonge en septembre, même si elle est plus marquée en Île-de-France qu’en région. À l’échelle nationale, toutes les catégories affichent des chiffres d’affaires hébergement en hausse et de bons niveaux d’occupation.

D’après les résultats du baromètre Deloitte-In Extenso de septembre, l’hôtellerie reste sur la tendance positive amorcée pendant la saison estivale. Les recettes moyennes par chambre louée bondissent, entraînant une croissance des chiffres d’affaires hébergement (RevPAR). Cependant, cette tendance positive est plus marquée en Île-de-France qu’en région. À l’échelle nationale, toutes les catégories affichent des chiffres d’affaires hébergement en hausse et de bons niveaux d’occupation (supérieurs à 70 %). Seul le segment super-économique, comme les mois précédents, affiche un léger retrait de fréquentation.

En données cumulées à fin septembre, la tendance est tout aussi positive avec des progressions de RevPAR comprises entre 5 % et 8 % selon les catégories. L’hôtellerie parisienne enregistre de très bons résultats, avec des taux d’occupation supérieurs à 80 % mais surtout des recettes moyennes en hausse (+ 9 % pour la catégorie luxe à + 21 % pour l’économique). Ces bons résultats sont liés à des événements tels que les salons Maison & Objet et Première Vision ou encore la 28e édition de l’ERS International Congress, le plus grand rassemblement mondial des professionnels de la médecine respiratoire.

Les clientèles de loisirs ont aussi été favorisées par plusieurs facteurs : une météo clémente et des événements comme les Journées du patrimoine, la Fashion Week ou la Ryder Cup. Le bilan pour l’hôtellerie parisienne est plus que positif avec des chiffres d’affaires hébergement en hausse entre 7 % et 25 % par rapport à septembre 2017. L’Île-de-France, hors Paris intra-muros, a bénéficié des mêmes facteurs favorables.  

Bonnes performances pour Lyon, Rouen et Reims

En région, septembre est moins brillant puisque seules les catégories d’entrée de gamme (super-économique et économique) et luxe affichent un RevPAR en augmentation. Toutes les catégories, exceptée l’hôtellerie de luxe, ont enregistré une baisse d’occupation en septembre. Les régions n’enregistrent pas de progression significative par rapport à 2017. Toutefois, les performances de certaines grandes métropoles telles que Lyon, Rouen et Reims tirent les résultats vers le haut.

On observe également une tendance positive au sein de l’hôtellerie azuréenne, avec des RevPAR en hausse sur toutes les catégories. En cumulé de janvier à septembre, les chiffres d’affaires hébergement sur la progressent sur tous les segments (+ 4 % sur l’économique à + 8 % sur les catégories haut de gamme et luxe). Seule l’hôtellerie super-économique voit son RevPAR se stabiliser suite à un retrait du taux d’occupation à fin septembre.



TOUS LES ECO-PROFESSIONNELS

SortirDuPetrole.com

Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales