Accueil > actualités reportages > Initiatives > Slow Food lance un Observatoire de la biodiversité

Slow Food lance un Observatoire de la biodiversité

Alors que le rapport de mi-parcours de la Commission européenne sur la biodiversité présente un panorama alarmant, l’organisation Slow Food annonce la création d’un observatoire de la biodiversité.

Le récent rapport de la Commission européenne met en évidence l’insuffisance des mesures prises et pointe l’agriculture intensive comme l’une des causes majeures de l’altération de la biodiversité. Slow food a décidé de réagir en mettant en place un Observatoire de la biodiversité. Le document de la Commission, qui compte 18 pages, conclut que, malgré l’engagement des États membres en 2011, aucune amélioration n’a été constatée ces quatre dernières années sur l’état de la biodiversité des habitats liés à l’agriculture et aucun progrès n’a été fait pour atteindre les objectifs fixés pour 2020. En l’occurrence, 77% des habitats européens sont toujours dans une situation inquiétante et 56% des espèces (végétales et animales) courent un risque de disparition.

Disparition d’espèces

La diminution actuelle de biodiversité peut conduire à l’extinction d’une espèce sur 10 d’ici à la fin du siècle. D’après les chercheurs, nous traversons actuellement la sixième extinction de masse de l’histoire de la Terre et les activités humaines en sont la cause principale.

Piero Sardo, président de la Fondation Slow Food pour la Biodiversité, rappelle que "Slow Food œuvre à préserver la biodiversité agroalimentaire depuis plus de 15 ans. Avec ses projets des Sentinelles et de l’Arche du Goût, le mouvement a obtenu des résultats concrets dans de nombreux pays du monde, comme l’attestent des recherches menées avec les universités de Turin et Palerme. Mais il s’agit d’une goutte d’eau dans l’océan et nous devons clamer haut et fort qu’une véritable révolution culturelle est nécessaire : cette situation désastreuse peut encore être inversée, mais seulement si nous changeons tous nos habitudes de consommation. Dès aujourd’hui, nous franchissons une nouvelle étape pour réagir à une situation d’extrême urgence." Slow Food a décidé de créer un Observatoire de l’agrobiodiversité,dont l’objectif sera d’informer de manière simple et accessible sur le thème de la diversité dans le secteur agricole. Pour Piero Sardo, "la prise de position entre deux modèles de production doit être sans équivoque : la production agroalimentaire intensive est la cause principale de la perte de biodiversité. Un modèle d’agriculture multifonctionnelle, polyvalente et de petite taille est quant à lui capable de conserver, sur le long terme, la qualité et le renouvellement des ressources naturelles, de préserver la biodiversité et de garantir l’intégrité des écosystèmes."



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales