Accueil > Eau, air, énergie, déchets > Généralités > Un livre blanc traite de l’eau et de l’impact sur le tourisme

Un livre blanc traite de l’eau et de l’impact sur le tourisme

Un groupe de chercheurs soutenu par l’Institut EarthCheck, Ecolab (ECL) et l’Université de Griffith, a récemment publié son deuxième livre blanc sur l’eau, en appelant l’industrie du tourisme, grosse consommatrice d’eau, à la préserver. Le document montre que l’eau pourraient devenir la ressource la plus enviée dans l’avenir.

S’adressant à plus de 50 professionnels de l’industrie du tourisme pendant une conférence à l’hôtel Eaton de Hong Kong, le Dr Susanne Becken, une professeure enseignant le développement durable à Griffith University en Australie, a déclaré que le secteur du tourisme est à risque. 

"Le tourisme notamment dans la région Asie-Pacifique affiche une croissance de 5% par an. Dans le même temps, plus de 75% des pays connaissent un stress hydrique au moins pendant une certaine période de l’année. La qualité et la quantité de l’approvisionnement en eau diminue, tandis que les exigences concernant le volume et les coûts d’utilisation sont en augmentation. Cette consommation d’eau par les grands hôtels et leurs clients peut être supérieure à celle de la population locale, parfois jusqu’à huit fois, et le risque de conflit n’est pas négligeable. "

Une consommation d’eau globalement sous évaluée

Stewart Moore, dirigeant EarthCheck, estime que l’utilisation de l’eau est actuellement sous-évaluée par rapport à son coût réel sur l’environnement, bien que la situation semble évoluer." Nous avons tous pris conscience de l’empreinte carbone. Il s’agit dorénavant de s’occuper de l’empreinte de l’eau. Cela doit changer complètement notre façon de penser et nous faire réaliser que hôtellerie et le tourisme en général ont besoin d’avoir des plans de gestion de l’eau dédiés", a indiqué S Moore. 

L’Institut de recherche EarthCheck (ERI) dont le Président est le Pr David Simmons (de l’Université de Lincoln en Nouvelle-Zélande) estime que l’industrie du tourisme doit effectuer des changements rapides pour répondre aux nouveaux risques

. Pour les nouveaux hôtels, les constructeurs doivent se préoccuper de l’environnement existant. "Nous pouvons destabiliser toute une région, à cause de l’implantation d’un établissement qui absorberait des ressources précieuses pour des voyageurs en mal d’exotisme", a expliqué le Pr Simmons.

Quinze ans de données à analyser

EarthCheck a développé une base de données sur la performance opérationnelle des hôtels qui remonte sur 15 ans. Cela permet à l’organisme d’avoir des références dans le monde entier. 

En décembre de l’année dernière, l’Institut de recherche EarthCheck a ajouté à ses dernières données une liste de 181 hôtels étudiés dans le monde, et a constaté que la consommation d’eau varie considérablement, allant de près de 200 litres par jour en Europe, à plus de 900 litres dans les Philippines, la Malaisie et la Chine. L’enquête a néanmoins mis en évidence que des hôtels déployaient différentes initiatives pour réduire la consommation d’eau. 

"Avec ces données, nous pouvons aider les établissements à comprendre la quantité d’eau qu’ils utilisent, et à fournir des repères, des outils de suivi et des conseils pratiques pour les guider vers une meilleure performance opérationnelle," a déclaré M. Moore. "Des changements majeurs sont nécessaires impliquant un sursaut nécessaire dans la façon dont nous utilisons l’eau et la manière d’utiliser des technologies pour en réduire sa consommation."



Une ressource de plus en plus convoitée

Les besoins en eau augmentent de façon importante an raison de l’accroissement démographique, accentué épisodiquement par la fréquentation touristique, surtout en période estivale. Or, en saison chaude, on sait que les besoins sont plus forts. Enfin, l’un des effets du changement climatique est la multiplication des périodes de sécheresse. L’ensemble de ces facteurs conjugués risquent d’amplifier les tensions sur la ressource et les risques de pénurie d’eau passe d’abord par la maîtrise des prélèvements et la consommation à laquelle chaque collectivité responsable est appelée à contribuer.



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales