Accueil > actualités reportages > La vie des hotels > Un mois de septembre difficile pour l’hôtellerie francilienne

Un mois de septembre difficile pour l’hôtellerie francilienne

Selon le dernier baromètre Deloitte In Extenso, la Côte d’Azur et la Province réalisent, dans la mouvance des mois précédents, un bon mois de septembre avec des progressions sensibles à la fois de la fréquentation et des prix moyens. En revanche, l’hôtellerie parisienne est à la peine.

Depuis quelques mois, l’hôtellerie parisienne est en stagnation ou en retrait. L’hôtellerie francilienne quant à elle, accuse aussi un net recul, toutes catégories confondues, de son REVPAR. Sauf exception, le constat est identique pour les principaux pôles de l’Ile de France. "Ces mauvais résultats, qui confirment ou aggravent les résultats du mois d’août, sont le fruit d’une baisse combinée des taux d’occupation et, plus sensiblement encore, des prix moyens", selon In Extenso.

Les catégories supérieures sont les plus touchées sur le mois de septembre (-5,4 % de REVPAR sur Paris). Si, depuis le début de l’année, la progression du prix moyen sur ces catégories permet de conserver un REVPAR en légère hausse à fin septembre, cette avance est en train de fondre.

À l’inverse, les performances de la Province dans son ensemble restent plutôt positives et permettent de terminer le mois de septembre avec des progressions sensibles du chiffre d’affaires hébergement du fait d’une fréquentation en hausse sensible. À l’image des mois précédents, la Côte d’Azur affiche des résultats dynamiques, toutes catégories confondues, tous indicateurs confondus. A fin Septembre, le REVPAR est en progression de 3% à plus de 14% selon les catégories et le niveau de rentabilité progresse au fur et à mesure que l’on monte en gamme.

La Province profite également de cette tendance, les établissements haut de gamme en particulier avec une progression de la fréquentation de 5,1 % sur le mois, 6 % depuis le début de l’année. Le phénomène est relativement général sur la Province, seuls le littoral Nord et ponctuellement quelques agglomérations enregistrant sur le mois des résultats en retrait.

"Le bilan à fin septembre reste malgré tout globalement positif, conclut In Extenso. Le marché hôtelier français, et francilien en particulier, ne serait-il pas plus globalement à la hausse si les tendances de progression des arrivées touristiques se reflétaient mieux dans la performance hôtelière. L’impact, encore mal mesuré, de l’économie collaborative (Airbnb, HomeAway, Housetrip, …) dans le secteur de l’hébergement touristique, qui remet clairement en cause certains modèles économiques, est sans doute une part de l’explication."



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales