Accueil > actualités reportages > Initiatives > Une première récolte de fruits et légumes sur le toit de l’hôtel Mercure Paris (...)

Une première récolte de fruits et légumes sur le toit de l’hôtel Mercure Paris Boulogne !

Perchée au 7ème étage du Mercure Paris Boulogne, cette ferme aéroponique, avec ses 350 m2, couvre une partie du toit de cet hôtel. Ce potager hors sol a fourni sa première récolte qui alimente non seulement le restaurant de l’établissement mais permet aussi de distribuer des paniers de fruits et légumes aux habitants du quartier.

Depuis l’arrivée de l’été, cette ferme aéroponique produit des courgettes, des tomates, des poivrons, des blettes, des haricots verts, des salades, des fruits rouges et plein d’herbes aromatiques. Une partie de ces produits cueillis chaque matin descend aux cuisines pour les services du midi et du soir, garantissant ainsi une fraîcheur maximale des aliments issus d’un circuit court et le reste est commercialisé à travers la vente de paniers. Caroline Ebran, responsable des projets Développement Durable chez AccorInvest, explique : « Nous voulons prendre part au mouvement de réintroduction de l’agriculture dans la ville, et au travers cette réalisation, AccorHotels confirme son engagement pour une hospitalité positive et progresse dans son objectif de compter 1000 potagers à l’horizon 2020. Pour AccorInvest, qui est à l’origine de ce projet, l’ambition est de jouer un rôle clé dans la construction de la ville de demain à travers la valorisation environnementale de nos bâtiments et le développement de l’approvisionnement local pour nos clients et les riverains vivant à proximité de nos hôtels ». AccorHotels a confié à Agripolis, une start-up spécialisée dans l’agriculture urbaine en aéroponie, le soin d’installer et d’exploiter le potager. « Nous avons planté en mars et prévoyons la fin de la saison entre septembre et novembre », précise Pascal Hardy, le fondateur d’Agripolis. De son côté, Philippe Marchand, le directeur général de l’établissement, n’en revient pas d’avoir transformé une terrasse couverte de cailloux en un jardin luxuriant.

Les pesticides et produits chimiques sont bannis

Et ce résultat a été obtenu, sans avoir besoin de recourir aux engrais chimiques ni aux pesticides. Ce mode de culture hors-sol permet d’approvisionner les plantes en eau et nutriments en circuit fermé et d’utiliser ainsi 10 fois moins d’eau qu’en agriculture conventionnelle. Le système développé par Agripolis comprend 216 colonnes en PVC suspendues à une structure en bambou,qui supportent des petits godets dans lesquels les plantes s’épanouissent grâce à l’apport continu d’eau et de nutriments en circuit fermé. Cette structure, de faible portance (90 Kg/m2), peut-être déployé sur des toits plats ordinaires. Cette réalisation s’inscrit dans Planet 21, le programme de développement durable de AccorHotels, dont les deux priorités à l’horizon 2020 sont de proposer une alimentation saine et durable tout en éliminant le gaspillage alimentaire, et d’engager ses bâtiments dans la transition énergétique. Au croisement de ces engagements, AccorInvest a testé en 2017 différentes techniques au sein de ses hôtels en Ile-de-France pour soutenir l’agriculture urbaine comme par exemple : à l’ibis Styles Paris Bercy où les équipes ont installé une grande terrasse potagère de 1000 m2 qui a servi de décor aux soirées estivales du bar éphémère Le Papa Cabane, ou à l’entrée du Novotel Suites Rueil Malmaison qui organise des animations pédagogiques chaque mercredi avec les élèves de l’école primaire voisine autour de son potager.



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales