Accueil > Eau, air, énergie, déchets > Généralités > Whitbread : l’hôtel Glastonbury Premier installe un appareil de chauffage (...)

Whitbread : l’hôtel Glastonbury Premier installe un appareil de chauffage avec piles à combustible

Le système installé dans l’hôtel appelé GAMMA PREMIO fabriqué en Allemagne par Baxi Innotech, va permettre d’effectuer le premier essai au Royaume -Uni au sein du programme Ene.field de l’Union européenne d’une chaudière à cogénération fonctionnant avec la technologie de piles à combustible.

L’unité a été installée dans de Whitbread Glastonbury Premier Inn l’été dernier, c’est la toute première des 1000 installations prévues au travers l’Europe. L’hôtel a ouvert au début de 2013 et il est occupé tout au long de l’année. Ces deux éléments permettent d’offrir des conditions d’essai idéales. Il y a une très forte demande d’eau chaude - surtout le matin et le soir - d’un volume de près de 3000 litres par jour.

Fonctionnement de cette chaudière

Les directives européennes appellent à réduire la consommation d’énergie et de CO2 pour une plus grande efficacité des appareils. Les piles à combustible utilisent l’hydrogène extrait du gaz naturel, en employant un procédé électro-chimique pour convertir directement l’énergie de l’hydrogène en énergie électrique et en chaleur, ce qui est beaucoup plus efficace. La pile à combustible comprend trois éléments : l’anode (1), la cathode (2) et entre eux - un électrolyte, comme une membrane (3). Son fonctionnement : d’une part, l’hydrogène est amené à l’anode en tant que combustible. L’anode (+) agit en tant que catalyseur et l’hydrogène se sépare en ions (protons et électrons). Les protons sont les plus petites particules et migrent à travers l’électrolyte (qui agit comme un tamis) à la cathode (-). Dans le même temps, les électrons s’écoulement vers l’anode à travers un circuit extérieur et l’alimentent un réseau électrique - à la cathode : l’électricité est produite. Simultanément, de l’oxygène de l’air est dirigé à la cathode. Celui-ci se combine avec les ions hydrogène pour former de l’eau. Ce processus produit de la chaleur et de la vapeur. Les deux peuvent être utilisés. L’avantage du processus de la pile à combustible : la conversion directe en énergie est efficace à 96%, avec des émissions nettement inférieures à celles de la technologie d’un chauffage conventionnel, tout en réduisant la quantité de combustible fossile nécessaire pour alimenter l’installation de chauffage.

Une installation parallèle à celle existante

A l’hôtel Glastonbury l’unité GAMMA PREMIO fournit 20% de la demande totale d’eau chaude de cet hôtel occupé - environ 700 litres par jour. Le système a été configuré pour permettre un fonctionnement 24 heures sur 24 en rajout du chauffe-eau existant, ce qui permettra de maximiser son efficacité. Il a son propre cylindre de stockage de 300 litres, qui est d’abord chauffé, avant d’être distribuée vers le système principal à 60 degrés. L’électricité produite est utilisée dans la salle des machines pour faire fonctionner les pompes et autres unités auxiliaires et réduire davantage l’empreinte carbone du bâtiment.

Une technologie d’avenir

Après un premier bilan de trois mois, les résultats obtenus sont très encourageants dans un hôtel en fonctionnement normal. Ils permettent de prévoir des économies globales de £ 16 890 sur une période d’exploitation de dix ans avec les émissions de CO2 susceptibles d’être réduite de 5,8 tonnes par an. A la fin de l’essai dans deux ans, la chaudière sera démontée et retournée au constructeur pour évaluation.

"L’ambition de Whitbread est de conduire le secteur de l’hôtellerie au Royaume-Uni à devenir plus durable en investissant dans de nouvelles technologies innovantes telles que cet essai de piles à combustible ", explique Mitesh Panikker de Whitbread. "Nous sommes toujours à la recherche d’innovation en matière énergétique et de réduction de notre empreinte carbone. En contribuant à cette expérience nous voulons aider la société Baxi à adopter sa technologie pour les hôtels, et ouvrir des possibilités pour que d’autres fassent aussi des économies."



Hotels Econews, 1, rue de Crillon, 92 210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales