Voir le Menu

Malongo rectifie le tir concernant le coût de ses déchets lors de la préparation des doses de café

De Jean-François Baron, 30 juillet 2013

Un coût réel 30 fois plus élevé que celui estimé à l’origine : c’est ce que l’entreprise Malongo découvre concernant le vrai coût de ses déchets, notamment liés aux chutes de matières première lors de la préparation des doses de café.

Boissons sans alcool : sur le chemin du développement durable

De Jean-François Baron, 25 juillet 2013

Recherche de nouveaux emballages, poursuite de la réduction du poids des bouteilles, création de filières d’approvisionnements en France.... Les industriels des boissons se démènent pour être irréprochables en termes de développement durable.

Une marque de champagne à l’heure de la performance énergétique

De Jean-François Baron, 18 juillet 2013

La marque Moët-Hennessy (MHCS), filiale du groupe de luxe LVMH, a initié il y a deux ans un processus de réduction de sa consommation d’énergie dans le cadre de ses activités de production de champagne. Pour l’instant, les résultats (10% d’économies sur un an) sont encourageants et engagent les dirigeants de MHCS à poursuivre dans la voie de l’efficacité énergétique.

Un papier unique fabriqué avec la pierre

De Jean-François Baron, 16 juillet 2013

La société Repap fabrique du papier à base de carbonate de calcium. Le site The Digital Reader a repéré il y a quelques jours un intéressant produit distribué par une entreprise italienne, et utilisant un papier minéral très original. Le produit, appelé Repap® (paper à l’envers) est une sorte de papier fabriqué à partir de pierre que l’on peut trouver dans des carrières et dans les déchets issus du bâtiment.

Clipper : un thé so British 100% bio

De Jean-François Baron, 15 juillet 2013

L’entreprise installée dans le Dorcet, une petite région en bord de mer du sud-ouest de l’Angleterre, arrive en France avec ses thés et infusions bio équitables qui ont fait sa réputation outre- Manche.

Des restes de pesticides interdits dans des fraises

De Jean-François Baron, 12 juillet 2013

Générations futures a dévoilé après enquête que des pesticides interdits et des perturbateurs endocriniens ont été découverts dans des fraises d’origine espagnoles, mais aussi françaises, qui sont vendues dans notre pays, et qu’il est nécessaire de prendre les mesures nécessaires qui s’imposent au niveau nationale.

Hotels Econews- 4, rue des Tennerolles, 92210 Saint-Cloud. Mail:jfb@hotelseconews.com Copyright hotelseconews.com Mentions légales